CISSS du Bas-Saint-Laurent: réduction de 60 % des cadres supérieurs

Thérèse
Thérèse Martin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Isabelle Malo et Daniel Côté assurent la population que l’offre de services sera maintenue partout sur le territoire.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent est né officiellement le 1er avril. Une réduction d’environ 60 % du nombre de cadres supérieurs est prévue. Ils passeront ainsi de 71 à une trentaine.

Les changements ne sont pas terminés, en fait, ils commencent. On ne parle plus d’établissements autonomes sur le territoire du Bas-Saint-Laurent mais bien d’intégration des services. La présidente-directrice générale du CISSS, Isabelle Malo, explique que les barrières qui séparaient les organisations, par exemple, les centres de santé et de services sociaux, tombent. « Par exemple, les équipes qui travaillent auprès des jeunes, sur le territoire du Bas-Saint-Laurent, relèveront d’une même direction. Autre exemple : toutes les activités des programmes destinés aux personnes âgées de la région vont aussi relever d’une même direction. » Les organisations qui étaient séparées seront appelées à travailler ensemble avec une vision commune, une vision bas-laurentienne. La nouvelle direction prévoit par ailleurs des économies au plan matériel par la mise en commun des ressources.

Madame Malo ajoute qu’il reste encore beaucoup à faire, cependant, que la transition ne se réalisera pas en claquant des doigts et que l’agenda s’annonce bien rempli au cours des prochains mois. Une structure transitoire est mise en place.

120 gestionnaires sont touchés par les changements et sur ce nombre, une vingtaine ont décidé de quitter l’organisation. Le conseil d’administration du nouveau CISSS sera formé dans quelques semaines.

Par ailleurs, on retrouve actuellement 42 accréditations syndicales en santé au Bas-Saint-Laurent. Lorsque la Loi 30 s’appliquera, les accréditations vont se fusionner en quatre grands groupes : le personnel en soins infirmiers, les techniciens et les professionnels de la santé, le personnel de bureau et le personnel de soutien technique.

Le président-directeur général adjoint du CISSS, Daniel Côté, rappelle les trois grands objectifs de la réorganisation du réseau : faciliter l’accès aux services, assurer leur intégration et une plus grande fluidité, améliorer la performance du réseau en réduisant la lourdeur administrative.

De La Pocatière à Les Méchins, le CISSS du Bas-Saint-Laurent regroupe en une seule entité huit centres de santé et de services sociaux, l’Agence, le Centre jeunesse et le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement.

Au cours des prochaines semaines, le personnel du CISSS sera relocalisé dans l’ancien édifice Hydro-Québec situé près du pont de la rivière Rimouski.

Portrait du nouveau CISSS

Le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent regroupe 8 000 employés, 450 médecins, dix groupes de médecine familiale, 38 cliniques médicales, 133 organismes communautaires, 154 résidences pour personnes âgées. Il comprend 476 lits de courte durée, 13 centres d’hébergement et de soins de longue durée et est couvert par un budget de 580 millions $.

Organisations: Agence, Centre de réadaptation, Hydro-Québec

Lieux géographiques: Territoire du Bas-Saint-Laurent, La Pocatière, Les Méchins Pont de la rivière Rimouski

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires