« Logistique du transport », un programme qui offre de beaux défis

Charles
Charles Lepage
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Charles Robitaille et Jordan Ruest, techniciens en logistique du transport.

TAUX DE PLACEMENT À 100 %. Avec un salaire annuel de 40 000 $ à 50 000 $ et un taux de placement à 100 %, le programme « Techniques de la logistique du transport » dispensé à l’Institut maritime du Québec à Rimouski (IMQ) mérite l’attention des étudiants en voie de choisir leur future carrière. D’autant plus que les prévisions pour les prochaines années indiquent une hausse du nombre d’emplois dans ce secteur.

Les étudiants formés dans ce domaine sont en mesure d’effectuer l’ensemble des activités visant la gestion des mouvements de marchandises et de personnes. Malgré qu’il soit dispensé à l’Institut maritime du Québec, ce programme amène l’étudiant à œuvrer non seulement dans le secteur maritime, mais il pourra, selon sa préférence choisir de travailler pour des entreprises de transport terrestre, ferroviaire et aéronautique.

Et le terme « choisir » est tout à fait approprié quand on constate le nombre d’emplois offerts aux finissants de ce programme de trois ans. « Dans mon groupe de six étudiants, on peut avoir trois - quatre offres d’emplois (parfois davantage) par individu à la fin de notre cours et nous avons la possibilité de travailler dans notre région où ailleurs au Canada », commente Jordan Ruest, un Rimouskois finissant en Logistique du transport. « Après avoir participé au programme « étudiant d’un jour », j’ai su que c’était la voie que je voulais suivre », ajoute-t-il.

Les emplois offerts dans ce domaine, tant aux hommes qu’aux femmes, sont variés : technicien en logistique ou en transport, responsable des douanes, agent maritime, répartiteur des chauffeurs, répartiteur des pilotes du Saint-Laurent, superviseur d’entrepôt ou du service des achats, service à la clientèle, directeur des ressources humaines, responsable de la distribution ou de la ligne de production, chargé de projet logistique, etc.

« Le programme de logistique du transport de l’IMQ nous prépare très bien au marché du travail. » Charles Robitaille

Actif sur le marché du travail depuis un an, Charles Robitaille, un finissant de la cohorte 2014, témoigne : « Étant natif de Rimouski, j’ai fait le choix de rester dans ma région, mais dans les grandes villes, les opportunités sont encore plus grandes. » Charles travaille pour Bradken Canada, une entreprise manufacturière dont le siège social est en Australie. Celle-ci fabrique des pièces d’usures pour des moulins qui concassent le minerai dans les mines.

« Nos clients sont partout dans le monde et je gère les expéditions partant de la Chine, de la Malaisie, l’Australie, le Canada et un peu partout dans le monde. Mon rôle est d’acheminer la marchandise de la meilleure façon possible vers les clients. Le respect des délais est très important et le programme de logistique du transport de l’IMQ nous prépare très bien au marché du travail. Les techniciens formés ici sont une « plus-value » pour les entreprises », commente Charles Robitaille.

Informations générales : 418 724-2822, poste 4000 ou www.imq.qc.ca

Organisations: Institut maritime du Québec, Bradken Canada

Lieux géographiques: Canada, Australie, Saint-Laurent Rimouski Chine Malaisie

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires