La biomasse forestière profite à l'environnement

Alexandre
Alexandre D'Astous
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

 

C’est à partir de la biomasse que Sayabec chauffera certains édifices.

CHAUFFAGE. L’utilisation de la biomasse forestière à des fins énergétiques obtient une bonne note pour son impact sur l’environnement, selon une analyse rendue publique par le Réseau d’expertise et de valorisation en biomasse forestière.

L'analyse du cycle de vie comparative pour la substitution d’un système de chauffage à l‘électricité (90%) et au mazout (10%) au CSSS de La Matapédia par une chaudière alimentée à partir de la biomasse forestière résiduelle a été concluante. À la lumière de cette analyse, le choix de la biomasse forestière constitue une bonne option sur le plan environnemental, particulièrement en ce qui a trait aux changements climatiques et à l’épuisement des ressources non renouvelables. Toutefois, les résultats peuvent atteindre des niveaux beaucoup plus significatifs lorsque la substitution s’applique à des projets de chaufferies où l’on remplace des systèmes fonctionnant entièrement à partir de mazout lourd et léger.

Cette analyse a porté sur les éléments touchant les dommages potentiels sur la santé humaine, la qualité des écosystèmes, les changements climatiques et les ressources, dus à l’utilisation de ce type de bioénergie. Une telle analyse permet de s’assurer qu’il n’y a pas un déplacement d’impacts autant pour les changements climatiques que pour les autres impacts environnementaux considérés. Elle respecte les exigences de la norme ISO 14040, touchant l’analyse de cycle de vie. L’utilisation de la biomasse forestière résiduelle telle que pratiquée dans La Matapédia est préférable à l’utilisation du gaz naturel, au mix énergétique utilisé auparavant à la chaufferie du CSSS d’Amqui et au mazout lourd et léger en ce qui concerne les changements climatiques et les ressources.

Le Réseau biomasse voulait s’assurer par cette étude que les projets de chaufferies réalisés dans La Matapédia soient respectueux de l’environnement. Même si cette recherche porte essentiellement sur la chaufferie de l’Hôpital d’Amqui, il n’en demeure pas moins que l’analyse de cycle de vie démontre la pertinence de l’utilisation de la biomasse forestière dans les projets de substitution aux carburants fossiles.

« L’utilisation de la biomasse à des fins énergétiques est reconnue par la communauté scientifique internationale comme un moyen de lutte aux changements climatiques. En effet, l’agence internationale de l’énergie (IEA) considère la biomasse comme une source énergétique durable, pour la production thermique et d’électricité, permettant des réductions importantes des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur énergétique» selon la Chaire en éco-conseil.

Organisations: Hôpital d’Amqui, GES

Lieux géographiques: CSSS de La Matapédia

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires