Le Bas-Saint-Laurent s'inquiète de la possible centralisation de la taxe sur l'hébergement

Alexandre
Alexandre D'Astous
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L'argent sert à la promotion régionales.

À l’instar de son voisin gaspésien, Tourisme Bas-Saint-Laurent voit d’un mauvais œil le projet de Québec de rapatrier et d’uniformiser la taxe d’hébergement perçue pour financer les activités de promotions touristiques de la région.

« Pour le moment, on parle d'un scénario, mais si jamais ça se concrétise, c'est sûr que nous ne sommes pas d'accord, car nous serons perdants si la taxe devait être majorée et centralisée. Ça va totalement à l'encontre des objectifs du programme qui sont d'assurer une gestion régionale des budgets et des campagnes de promotion, car chaque région est distincte», commente le directeur général de l'organisme, Pierre Laplante.

Au Bas-Saint-Laurent, la taxe est perçue depuis 2005 et, contrairement à la Gaspésie, elle est fixe à 3 $ par nuitée depuis 2013, au lieu d'un pourcentage sur le prix de la chambre.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires