Christian Paradis tire sa révérence

Claudia
Claudia Fortier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Il ne se présentera pas aux prochaines élections fédérales

THETFORD MINES. Le député de Mégantic-l'Érable et ministre du Développement international et ministre responsable de la Francophonie, Christian Paradis, ne se représentera pas aux prochaines élections fédérales prévues à l'automne. Il en a fait l'annonce par voie de communiqué vendredi après-midi.

Christian Paradis ne sollicitera pas un nouveau mandat aux prochaines élections fédérales. 

Le Thetfordois de 41 ans a mentionné que cette décision avait été profondément réfléchie avec l'aide de sa famille et qu'il était temps pour lui de passer le flambeau. «Il y a dix ans déjà, j'ai pris la décision de faire le saut en politique avec, à mes côtés, mon épouse et mes trois jeunes enfants. Fort de leur appui et celui d'amis et de bénévoles, que je ne saurai jamais assez remercier, nous étions au début d'un périple qui s'annonçait périlleux, risqué et ardu», peut-on lire dans sa missive.

Il s'est notamment dit fier des réalisations de son parti alors qu'il était au pouvoir. «Le Canada fait l'envie du monde. Notre pays est doté d'une économie forte et bénéficie des meilleures règles de gouvernance. Il est aussi reconnu comme le porte-étendard de la primauté du droit», précise celui qui terminera tout de même son présent mandat jusqu'à l'élection.

Le député a également souligné quelques dossiers qu'il a aidé à faire avancer. «Je me réjouis d'avoir pu contribuer personnellement au règlement d'importants dossiers, dont l'harmonisation de la taxe de vente avec le Québec et la conclusion de l'accord de principe de cogestion du gisement d'hydrocarbures de Old Harry, situé dans le Golfe du St-Laurent, dossiers qui trainaient depuis plus d'une décennie et dont les retombées seront importantes pour le Québec.»

Rappelons que l'avocat de formation était député dans le cabinet du Parti conservateur de Stephen Harper depuis janvier 2006. Il avait ainsi succédé au bloquiste Marc Boulianne dans Mégantic-L'Érable. Il avait été réélu député de la circonscription en octobre 2008 et en mai 2011. Au cours de ses trois mandats, il a occupé les postes de secrétaire d'État à l'agriculture, ministre des Travaux publics et Services et ministre responsable de l'industrie, en plus d'être le lieutenant politique du premier ministre pour le Québec, en plus de celui de ministre du Développement international et ministre responsable de la Francophonie.

Organisations: Parti conservateur de Stephen Harper, Services

Lieux géographiques: Québec, Canada, Golfe du St-Laurent

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires