[Extrait vidéo] Qui était Lou Gehrig?

Pierre
Pierre Michaud
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Lou Gehrig et Babe Ruth avaient deux personnalités complètement différentes. Gehrig était plutôt sérieux et effacé.

Lou Gehrig était un joueur de baseball doté d'un talent exceptionnel qui serait peut-être devenu la plus grande étoile de son sport s'il n'avait été atteint de la sclérose latérale amyotrophique (SLA).

De 1923 à 1939, Ludwig Einrich Gehrig, né de parents allemands et immigrés, a terrorisé les frappeurs adverses en compagnie de Babe Ruth, pour les Yankees de New-York.

Sa moyenne au bâton à vie de .340 est l'une des plus élevées de l'histoire. Il a frappé 2 721 coups sûrs et fait marquer 1 995 points. Il a aussi frappé 493 coups de circuit et il en a déjà réussi quatre dans une même rencontre. Il a joué dans 2 130 parties d'affilée sans être retiré de l'alignement, un record qui a duré  55 ans. Au printemps de 1939, après une autre saison exceptionnelle, Lou Gehrig est apparu méconnaissable au camp d'entraînement des Yankees, devenant soudain incapable de frapper la balle. Il mourra deux ans plus tard.

Le 4 juillet dernier, on soulignait le 75e anniversaire de son discours d'adieu, où il se dit, malgré la maladie, « le plus heureux des hommes sur la face de la Terre », en reconnaissance à l'attachement manifesté par le public. La SLA est causée par la destruction progressive des neurones moteurs qui envoient des « messages » électriques du cerveau jusqu'à la moelle épinière ou de la moelle épinière jusqu'aux muscles. Ces cellules commandent les mouvements musculaires. Lorsque les messages envoyés par la moelle épinière ne passent plus correctement, les muscles finissent par perdre leur force et du volume.

En vidéo, le fameux discours de Lou Gehrig:

https://www.youtube.com/watch?v=3oW1RuGqw7g

Organisations: Yankees

Lieux géographiques: Yankees de New-York

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires