Le casse-croûte de l'Hôpital fermera le 7 juin

Pierre
Pierre Michaud
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La direction de l'établissement dit penser aux personnes qui fréquentent régulièrement l'hôpital mais qui n'y s'journent pas.

Le casse-croûte de l'Hôpital régional de Rimouski fermera ses portes le 7 juin, à la suite d'une réorganisation  visant une amélioration des services et une meilleure gestion.

La nouvelle a été confirmée aux employés le 8 avril, par un mémo interne dont L'Avantage a obtenu copie. « Nous croyons que c'est une bonne nouvelle pour les clients, pour les usagers et pour les employés », indique la conseillère cadre en communications de l'Hôpital, Lise Chabot. Il faut savoir que l'hôpital a une cafétéria, qui est accessible à tous, matin et midi, et un casse-croûte, qui vient combler les autres heures pour les usagers et visiteurs. Le concessionnaire du casse-croûte, Café Vienne, voit son contrat ne pas être renouvelé après 10 ans.

La coordonnatrice des services hôteliers du nouveau Centre intégré de santé et de services sociaux, Jocelyne Dufour, précise: « C'est une tendance lourde dans le réseau de la santé que nous suivons, à savoir de ne plus avoir un service d'alimentation privé (le casse-croûte, par contrat) et un service d'alimentation public, celui de l'établissement (cafétéria). Le premier objectif est d'améliorer le service. Nous avons le personnel performant qui est en place, nous avons les équipements et nous avons l'expertise qu'on fournit déjà matin, midi et soir, alors pourquoi ne pas le faire? »

Le premier objectif est d'améliorer le service. Jocelyne Dufour, coordonnatrice des services hôteliers du nouveau Centre intégré de santé et de services sociaux

Plus de choix

Les responsables y voient la possibilité d'améliorer la nourriture offerte aux visiteurs et employés. « Nous avons des recettes standardisées pour la clientèle qui séjourne à l'hôpital. En ajoutant un volet plus « commercial », on va permettre aux employés de la cafétéria d'innover dans les menus, car ils n'auront pas à respecter les restrictions. On va donc bonifier l'offre pour optimiser ce qui est déjà en place », renchérit Mme Dufour.

On aura donc accès à la cafétéria même quand le casse-croûte sera fermé ? « On va augmenter les heures d'ouverture. Notre façon de faire va différer un peu mais il y aura des services 24 heures sur 24. On va y aller par l'entremise des distributrices, en offrant des mets réfrigérés mais frais du jour. Nous allons offrir des produits plus « santé », conformes aux directives du ministère. Il y a déjà des distributrices en place et il y en aura d'autres. Il y aura un espace fonctionnel et pratique pour la clientèle avec notamment l'accès à des fours micro-ondes. La qualité fait partie de nos priorités et on a acquis de nouveaux équipements pour faire mieux. En tout temps, on pourra se faire des rôties et prendre un café sur place. On a déjà des nouveautés à proposer, comme un bar à salade », conclut Mme Dufour.

Organisations: Hôpital régional de Rimouski

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • raymond huet
    08 avril 2015 - 20:52

    Triste car un ami perd son gagne pain et celui de ses deux enfants.

  • raymond huet
    08 avril 2015 - 20:52

    Triste car un ami perd son gagne pain et celui de ses deux enfants.