S'adapter à des règles changeantes: le défi perpétuel des garderies

Jean-Philippe
Jean-Philippe Langlais
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Dossier TC Garderies

DIRECTIVES DU MINISTÈRE. Même si pour plusieurs, une inspection aux cinq ans est nettement insuffisant, l'organisme qui représente les garderies du Bas-Saint-Laurent souligne que le bien-être des enfants résulte d'un effort de tous les instants.

Le Réseau des services de la petite enfance de l'Est du Québec (RESPEQ) assure que ses membres sont actifs en tout temps, même si les inspections surviennent généralement lors du renouvellement de permis, aux cinq ans. «Dans les quatre autres années, on ne se tourne pas les pouces. Les gens en garderie sont extrêmement soucieux de la qualité des services. Nous sommes quand même soumis à des vérifications ponctuelles mais on ne vit pas dans la peur. Tout le monde est de bonne volonté», explique l'administratrice au RESPEQ et directrice du CPE Les Farfadets de la Pointe de Rimouski, Mireille Lebel.

Bien que les garderies aient le devoir de se conformer aux directives du ministère de la Famille, il devient complexe pour elles d'être totalement à jour en raison des modifications régulièrement apportées aux normes provinciales. Les garderies n'ont pas d'alerte et constatent comme tout le monde, sur le site Internet du ministère, les nouveaux règlements en vigueur. Des changements peuvent survenir chaque mois.

«On a le devoir de se conformer. C'est sûr qu'il y a toujours place à l'amélioration. Mais des fois, nous sommes abasourdis par toutes les nouvelles règlementations», affirme Mme Lebel.

Compressions et défis

Les coupures annoncées au cours des derniers mois dans le réseau des CPE du Québec pourraient inciter certains gestionnaires à tourner les coins ronds, pour des raisons budgétaires. À long terme, certains pourraient être tentés de limiter les investissements en entretien et en travaux à leurs installations.

«On va être beaucoup plus contraints dans les prochaines années. Mais encore là, les CPE sont des milieux responsables. Nous avons des conseils d'administration de parents, ce qui constitue une force pour le maintien de la qualité des services offerts à nos enfants», rappelle Mireille Lebel.

Organisations: Réseau des services, Ministère de la Famille

Lieux géographiques: Québec, Pointe de Rimouski

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires