"Destination Nicaragua": un stage à l'étranger peut changer toute une vie

Thérèse Martin redaction_rimouski@tc.tc
Publié le 5 février 2014

Alhadji Awé est entouré de Caroline Desgagnés, chargée de projet et accompagnatrice de « Destination Nicaragua », et de Marie-Claude Lapierre, directrice du Carrefour jeunesse-emploi.

©Thérèse Martin

Une dizaine de jeunes de la MRC Rimouski-Neigette vont vivre un stage de coopération internationale de trois semaines au Nicaragua. Ce stage leur permettra de mieux se connaître et, par la suite, de se réorienter dans leur propre vie.

Ce projet mis sur pied par le Carrefour jeunesse-emploi, en collaboration avec Emploi-Québec et l’organisme Mer et Monde, en sera à sa troisième édition cette année. Au cours des deux dernières années, des jeunes qui ont vécu une expérience semblable sont revenus enrichis sur le plan humain et 13 participants sur 15 sont retournés ensuite aux études ou ont intégré le marché du travail.

Cette année, c’est au Nicaragua que les jeunes se rendront. Le projet « Destination Nicaragua » s’adresse à de jeunes adultes de 18 à 35 ans qui ne fréquentent pas l’école et qui n’occupent pas un emploi à temps plein. Le projet qui s’échelonne, au total, sur 18 semaines, comprend une phase préparatoire  (ateliers de développement personnel, démarche d’orientation, cours d’espagnol… ), le séjour de trois semaines au Nicaragua et au retour, la mise en action d’un projet de retour aux études ou d’intégration à l’emploi.

Alhadji Awé, qui a participé à ce projet de coopération international l’an dernier au Honduras, précise que cette initiative a changé sa vie. « Nous avions une vie de groupe et beaucoup de respect entre nous. Nous avons été accueillis chaleureusement en Amérique centrale, découvert une nouvelle culture, une nouvelle langue. En participant à ce projet, j’ai aussi appris à me connaître davantage et j’ai réalisé ma chance de vivre ici. J’ai aussi appris à mieux connaître mes propres compétences et par la suite, j’ai repris mes études en formation professionnelle. »

M. Awé a également réalisé que cette belle aventure lui a permis de « faire le ménage dans ses idées et ses projets. » En Amérique centrale, les jeunes travaillent « sur le terrain » : aménagement de points d’eau, construction de blocs sanitaires, aide aux devoirs auprès des enfants, etc.

Cette année, la phase préparatoire au projet débutera le 17 mars alors que le séjour au Nicaragua est prévu du 9 au 29 juin. Ce projet d’une valeur de 70 000 $ est financé par Emploi-Québec, des Offices jeunesse internationaux du Québec et le Carrefour jeunesse-emploi. Les jeunes qui souhaitent y participer doivent s’inscrire avant le 28 février ou composer le 418 722-8102 pour plus d’information.