Formation à distance : pour un enseignement d'avenir

Adeline Mantyk adeline.mantyk@tc.tc
Publié le 3 juin 2014

Thierry Karsenti, professeur à l’Université de Montréal, Jean-Pierre Ouellet, recteur de l’UQAR et Gérard Bédard, directeur régional du Ministère de l’Éducation, du Loisir et des Posrts.

©Photo TC Media - Adeline Mantyk

ÉDUCATION – Le projet de formation à distance interordres FADIO vient d’achever sa première année d’exercice. Les acteurs en présence dressent un bilan très positif de cette première année de déploiement du projet, qui vise à répondre au défi de l’accessibilité de la formation, spécialement sur un territoire aussi vaste que celui du Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

La Table interodres d’éducation du Bas-Saint-Laurent et la Table éducation, formation, emploi de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, réunissant les 15 maisons d’enseignement de la région (commissions scolaire, cégeps, universités) sont fiers d’avoir atteint leurs objectifs cette année et se disent satisfaits de la collaboration entre les acteurs d’enseignement du territoire en matière de formation à distance.

Origine du projet

Les besoins pressants en matière de formation pour les acteurs éducatifs de la région et les nouvelles tendances du numérique en éducation ont conduit au projet FADIO. Les 15 maisons d’enseignement du territoire ont ainsi décidé d’unir leurs forces pour se doter des outils et idées nécessaires, pour offrir, du primaire à l’université, de la formation à distance de qualité : guides, forums, site internet, structures d’aide et cours pour les professeurs qui utiliseront la formation à distance.

Les résultats

Thierry Karsenti, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l’information et de la communication en éducation, s’est dit impressionné par l’innovation dont a fait preuve la région en matière de formation à distance. En effet, mentionne-t-il, ce type de formation représente la première tendance mondiale et le projet FADIO est unique au Québec. « Une telle collaboration entre tous les ordres d’enseignement, on ne voit pas ça ailleurs au Québec. Ce projet devrait paver la voie aux autres régions qui pourraient le prendre en exemple », souligne-t-il, convaincu que les premiers bénéficiaires de cette synergie sont les élèves et tout spécialement les jeunes, qui bénéficieront d’une excellente maîtrise de ces technologies en arrivant à l’université et seront en mesure de s’autoformer. Jean-Pierre Ouellet, recteur de l’Université du Québec à Rimouski, trouve qu’il est important de continuer à travailler collectivement et améliorer le réseautage entre les acteurs. Le directeur régional du Ministère de l’Éducation, du Loisir et Sport Gérard Bédard a tenu à faire valoir que FADIO favorise le partage d’expertises de chacune et de chacun, la concertation et l’entraide entre tous les partenaires.

Un exemple concret

Les formations à distances peuvent virtuellement pallier aux grandes distances que les étudiants, élèves ou enseignants auraient à parcourir pour distribuer de la formation. L’École en réseau permet aux élèves des écoles primaires, par exemple en 3e ou 6e année, de s’ouvrir sur le monde, travaillent virtuellement en équipe avec d’autres élèves situés en Italie, en Belgique ou au Burkina Faso, tout en travaillant leurs compétences informatiques. « La formation à distance est un levier extraordinaire », affirme Chantal Bourdages, directrice générale de la Commission scolaire René-Lévesque, située dans la Matapédia.

Une rencontre des partenaires a lieu depuis hier à l’UQAR, organisant un total de 37 ateliers réunissant près de 200 acteurs éducatifs, afin de partager les expériences et réalisations entre collaborateurs.

Les établissements partenaires :

- Commission scolaire des Phares

- Commission scolaire des Monts-et-Marées

- Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs

- Commission scolaire des Chic-Chocs

- Commission scolare René-Lévesque

- Commission scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup

- Commission scolaire des Îles

- Cégep de Rimouski

- Cégep de Matane

- Cégep de La Pocatière

- Cégep de Rivière-du-Loup

- Cégep de la Gaspésie et des Îles

- Institut maritime du Québec 

- Institut de technologie agroalimentaire du Québec

- Université du Québec à Rimouski