Après un voyage au Nicaragua, des jeunes reprennent leur vie en main

Thérèse Martin redaction_rimouski@tc.tc
Publié le 15 juillet 2014

Les personnes impliquées dans le projet Destination Nicaragua : Vincent Gervais, chargé de projet, Aurélie Anctil Castonguay, Mélissa Truchon, Élisapie Sivuarapik, Sarah Jinna Boli, Simon-Pierre Bélanger, Caroline Desgagnés, chargée de projet, et Véronique Therrien. Simon Marier Bouchard et Gabrielle Beaudoin étaient également des participants.

©Photo TC Media - Thérèse Martin

Une dizaine de jeunes de la MRC de Rimouski-Neigette ont participé à une expérience de solidarité internationale au Nicaragua, en juin. Organisés par le Carrefour jeunesse-emploi, ces stages aident les jeunes de 18 à 35 ans à se redonner un projet de vie.

C’est le troisième projet de stage international organisé par le Carrefour en collaboration avec l’organisme Mer et Monde. Les jeunes qui ont vécu cette expérience au cours des deux dernières années se sont majoritairement insérés sur le marché de l’emploi ou ont fait un retour aux études par la suite.

Le projet se réalise en trois étapes. Les participants bénéficient d’abord d’ateliers de développement personnel, d’une démarche d’orientation, d’une formation à la coopération internationale et suivent des cours d’espagnol. Par la suite, ils ont fait leur stage au Nicaragua en effectuant des travaux dans un village, répondant aux attentes de la communauté : construction d’une clôture autour d’un parc, aménagement d’une aire de soccer, implication dans une maison d’hébergement pour jeunes filles victimes de violence, etc. Les jeunes ont ainsi appris à travailler en équipe, à développer leur autonomie, leur sens des responsabilités, leurs capacités d’adaptation. Finalement, de retour à Rimouski, les participants sont en démarche d’insertion professionnelle.

« Ce voyage au Nicaragua a changé ma vision des choses. Il m’a appris que j’adore aider les gens autour de moi », explique une participante, Élisapie Sivuarapik. Pour sa part, Mélissa Truchon ajoute que « la richesse ne se retrouve pas dans la maison, la voiture, mais tout simplement dans la vie. »

Caroline Desgagnés, du Carrefour jeunesse-emploi, précise que ces stages permettent aux jeunes de sortir de leur zone de confort, de se dépasser et de reprendre leur vie en main.