50 ans d’histoire, le Salon du livre de Rimouski continue de grandir

Charles Lepage charles.lepage@tc.tc
Publié le 27 octobre 2015

Robin Doucet, directeur du 50e Salon du livre de Rimouski.

©Photo TC Media – Charles Lepage

Présenté du 5 au 8 novembre, le Salon du livre de Rimouski, le plus vieux Salon du livre au Québec, accueillera cette année 300 auteurs et des milliers de livres. Sans oublier ses origines, l’édition 2015 avec ses 50 ans d’histoire ne manque pas de se tourner vers l’avenir en créant l’animation « Modeler le futur ». Il s’agit d’une série de 17 conférences gratuites touchant des thèmes variés comme l’éducation, la société, la santé et la politique, d’hier à demain.

Les classiques de cet événement seront de retour, pensons à l’animation scolaire, les entrevues avec les auteurs, les tours de table, la dictée du Salon, l’allée de la BD, le Café des écrivains et les 115 stands où vous pourrez rencontrer les auteurs, les libraires et plusieurs maisons d’édition. De plus, le volet « hors les murs » propose des activités autant dans les institutions scolaires, bibliothèques et certains endroits publics de la région.

Sans mettre à l’avant-plan un créneau littéraire particulier, le Salon du livre 2015 de Rimouski fera tout de même une grande place à la poésie. « Nous avons présenté un projet à l’Association nationale des éditeurs de livre (ANEL) en leur disant que la région de Rimouski démontrait un intérêt pour la poésie avec l’organisation de nombreuses activités (soirées de poésie, slam, etc.) et que nous aimerions avoir un endroit où l’on pourrait trouver de la poésie durant le Salon. C’est ainsi que le « Pavillon de la poésie » a vu le jour. Il regroupera une quinzaine de poètes qui feront des lectures de poésie tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des murs du Salon » confirme Robin Doucet, directeur du Salon.

À l’origine, c’est un groupe d’une quinzaine de personnes de l’organisme « Les Dames Hélène Dechamplain », alors présidé par Mme Madeleine Raymond, qui a fondé le Salon du livre de Rimouski. « Sans sou, mais avec une bonne renommée, nous avons fait une démonstration d’art culinaire au Centre civique qui a réuni 1000 personnes, ce qui a rapporté 1000 $ et nous a permis de débuter avec Lisette Morin et d’autres femmes, cette fabuleuse aventure », se souvient Thérèse Alary, aujourd’hui âgée de 88 ans.

En terminant, Robin Doucet est catégorique : « C’est la fierté des Rimouskois en lien avec cet événement qui en fait sa longévité. Ce Salon, le plus ancien des salons du livre au Québec est porté par les gens de Rimouski et de la région et porté par une fierté d’avoir initié ces rencontres entre une population, le livre, les auteurs et les maisons d’édition. »

La programmation complète du Salon du livre de Rimouski est disponible au : www.salondulivrederimouski.ca