Un service « Essen-ciel » pour le Haut-Pays de la Neigette

Adeline Mantyk adeline.mantyk@tc.tc
Publié le 10 décembre 2015

SERVICES DE PROXIMITÉ. Après l’ouverture du Centre multifonctionnel de Saint-Narcisse-de-Rimouski fin novembre, une autre bonne nouvelle enthousiasme le Haut-Pays de la Neigette, l’ouverture officielle du commerce « Essence-Ciel ».

La Coopérative des consommateurs du Haut-Pays est fin prête. Un projet d’ 1 M$ achevé dans les temps et dont tous les objectifs ont été atteints voit le jour : « Nous avons respecté nos coûts de projet, dont les coûts de production, un exploit en soi. Je remercie le milieu et nos partenaires financiers », explique Jacinthe Ouellet, présidente de la Coopérative.

Après l’inauguration en mars du dépanneur-boucherie, de la station-service et du garage, un restaurant a vu le jour en avril au 88, rue Principale Ouest de La Trinité-des-Monts. Essen-ciel embauche 11 employés, six à temps plein et cinq à temps partiel.

« Nous avons ici un lieu de rassemblement qui n’existait plus, un dynamisme s’est installé dans le village », a noté pour sa part Jean Létourneau, ex-directeur du Centre local de développement, un partenaire du projet initié il y a près de quatre ans.

Le même constat existe chez les résidents de la municipalité : « Il y a beaucoup plus d’achalandage, les voitures s’arrêtent notamment parce que les prix de l’essence sont alignés sur ceux que l’on trouve en ville. Le restaurant fonctionne bien, tout le monde connaissait les bonnes recettes de Robin Simon, l’actuel gérant de l’établissement ! », raconte un résident de la maison adjacente au commerce.

Un hommage à l’ancien propriétaire

Le maintien des services de dépanneur-boucherie-épicerie dans le Haut Pays est majeur et comme son nom l’indique, essentiel : « Ce projet concrétisé montre que malgré le désengagement de l’État envers les milieux ruraux, les réalisations faites solidairement par les gens du milieu sont porteuses d’espoir », souligne à son tour le député de Rimouski Harold LeBel.

« Je tiens à rendre hommage à l’ancien propriétaire du garage, Henri Geneau, qui est aujourd’hui décédé. Lorsqu’il est venu voir par la Corporation de développement de Trinité-des-Monts parce qu’il voulait fermer son commerce, nous avons cherché des solutions pour le maintenir et durant tout ce temps, il nous a aidés en le laissant ouvert », raconte le maire de La Trinité-des-Monts, Yves Detroz.

« On sait que lorsqu’un commerce ferme dans un milieu rural comme le nôtre, il est très dur de le rouvrir. Je tiens à souligner l’implication de ce monsieur, j’aurais voulu qu’il puisse voir les résultats. »

Des liens étroits entre les municipalités

La mobilisation des communautés de Trinité-des-Monts et d’Esprit-Saint a permis d’amasser 39 000 $ de plus que ce qui était prévu, en terme de contribution du milieu : « Ce qui est essentiel, c’est que les municipalités de Trinité-des-Monts et d’Esprit-Saint se sont tenues ensemble. Cette solidarité entre milieux a été porteuse d’un projet qui fera des petits et dont la pérennité est assurée », précise Francis St-Pierre, préfet de la MRC Rimouski-Neigette. « L’argent est quelques fois dur à trouver mais il existe quand la population se tient main dans la main », ajoute Florient Lavoie, administrateur à la SADC.