La Coop Paradis ne sera pas à la Grande Place

Adeline Mantyk adeline.mantyk@tc.tc Publié le 5 février 2015

Cybel Chagnon, directrice adjointe de la Coopérative Paradis, qui est toujours en recherche d’un directeur ou d’une directrice général(e).

©Photo - Archives TC Media

RELOCALISATION. Le projet de relocalisation de la Coopérative Paradis et de ses 8 membres n’est pas écarté mais il ne verra pas le jour à l’emplacement de La Grande Place, tel que prévu initialement.

Pour Cybel Chagnon, directrice adjointe de la Coop Paradis, il semble clair que le futur emplacement devra se trouver dans le quadrilatère centre-ville : « Entre la rue Belzile, Cathédrale, et le côté fleuve. Si le ministère nous oblige à aller en appel d'offres, ce qui se pourrait selon les normes, les gens qui possèdent des terrains ou des bâtiments dans ce secteur pourront se proposer » d’offre dans un terrain.

Pour sa part, Éric Forest a exprimé : « On a déjà un endroit en tête mais comme c’est en négociation, on ne peut pas le dire pour le moment. On espère que les négociations finiront le plus rapidement possible, on en est à finaliser le montage du dossier pour que le ministère puisse allouer les subventions promises pour commencer les travaux le plus rapidement possible ». « On ne sait pas combien de temps l’analyse au ministère prendra mais si nous obtenons l’accord, cela prendra près de 18 mois de construction, d’architecture, de préparation », de conclure Cybel Chagnon.

La Cathédrale pourrait-elle être envisagée ?

Concernant la possibilité de relocaliser la Coop Paradis à l’intérieur de la Cathédrale de Rimouski : « Ce serait bien trop cher pour qu’on déménage et il faudrait qu’elle devienne patrimoniale pour qu’on soit éligible à l’enveloppe à laquelle on dépose actuellement, mais elle ne l’est pas et le maire a été clair à ce sujet », précise Anne-Françoise Gondard, présidente de la Coop Paradis.

20 000 $ supplémentaires

La Ville de Rimouski a accordé une subvention de 20 000 $ en plus du montant de 25 000 $ pour l’année à la Coopérative Paradis « afin de l’aider à assumer les frais de services professionnels pour monter le projet, il y a certains frais en sus car on visait à relocaliser les organismes dans l’ancien espace de la Grande Place, nous avons changé d’endroit », d’exprimer le maire de Rimouski Éric Forest.

« Il y a eu des dépenses encourues avec le projet spécifique à la Grande Place, des plans d’architectes, des relevés de sol, toutes sortes d’études. Toutes ces dépenses sont quand même absorbées dans notre fonctionnement, le 20 000 $ nous aidera à poursuivre les démarches avec un projet revu et relancer encore d’autres études, avec d’autres plans d’architectes, pour qu’on puisse faire le dépôt final au courant du mois », d’expliquer Cybel Chagnon, directrice adjointe de la Coop Paradis.

« Les multiples reports du projet dont le troisième et dernier accord de principe rattaché à un montant et le temps écoulé nous obligent à gérer un bâtiment vieux et cela pèse sur le fonctionnement », mentionne Anne-Françoise Gondard.

Huit membres locataires, en plus du Paradis :

Caravansérail

Tour de Bras

ROSEQ

Paraloeil

Carrousel international du Film de Rimouski

Corporation des Métiers d’art BSL

Concerts aux Îles du Bic

Festi Jazz international de Rimouski

La Coop Paradis ne sera pas à la Grande Place

Adeline Mantyk adeline.mantyk@tc.tc Publié le 5 février 2015

Cybel Chagnon, directrice adjointe de la Coopérative Paradis, qui est toujours en recherche d’un directeur ou d’une directrice général(e).

©Photo - Archives TC Media


RELOCALISATION. Le projet de relocalisation de la Coopérative Paradis et de ses 8 membres n’est pas écarté mais il ne verra pas le jour à l’emplacement de La Grande Place, tel que prévu initialement.

Pour Cybel Chagnon, directrice adjointe de la Coop Paradis, il semble clair que le futur emplacement devra se trouver dans le quadrilatère centre-ville : « Entre la rue Belzile, Cathédrale, et le côté fleuve. Si le ministère nous oblige à aller en appel d'offres, ce qui se pourrait selon les normes, les gens qui possèdent des terrains ou des bâtiments dans ce secteur pourront se proposer » d’offre dans un terrain.

Pour sa part, Éric Forest a exprimé : « On a déjà un endroit en tête mais comme c’est en négociation, on ne peut pas le dire pour le moment. On espère que les négociations finiront le plus rapidement possible, on en est à finaliser le montage du dossier pour que le ministère puisse allouer les subventions promises pour commencer les travaux le plus rapidement possible ». « On ne sait pas combien de temps l’analyse au ministère prendra mais si nous obtenons l’accord, cela prendra près de 18 mois de construction, d’architecture, de préparation », de conclure Cybel Chagnon.

La Cathédrale pourrait-elle être envisagée ?

Concernant la possibilité de relocaliser la Coop Paradis à l’intérieur de la Cathédrale de Rimouski : « Ce serait bien trop cher pour qu’on déménage et il faudrait qu’elle devienne patrimoniale pour qu’on soit éligible à l’enveloppe à laquelle on dépose actuellement, mais elle ne l’est pas et le maire a été clair à ce sujet », précise Anne-Françoise Gondard, présidente de la Coop Paradis.

20 000 $ supplémentaires

La Ville de Rimouski a accordé une subvention de 20 000 $ en plus du montant de 25 000 $ pour l’année à la Coopérative Paradis « afin de l’aider à assumer les frais de services professionnels pour monter le projet, il y a certains frais en sus car on visait à relocaliser les organismes dans l’ancien espace de la Grande Place, nous avons changé d’endroit », d’exprimer le maire de Rimouski Éric Forest.

« Il y a eu des dépenses encourues avec le projet spécifique à la Grande Place, des plans d’architectes, des relevés de sol, toutes sortes d’études. Toutes ces dépenses sont quand même absorbées dans notre fonctionnement, le 20 000 $ nous aidera à poursuivre les démarches avec un projet revu et relancer encore d’autres études, avec d’autres plans d’architectes, pour qu’on puisse faire le dépôt final au courant du mois », d’expliquer Cybel Chagnon, directrice adjointe de la Coop Paradis.

« Les multiples reports du projet dont le troisième et dernier accord de principe rattaché à un montant et le temps écoulé nous obligent à gérer un bâtiment vieux et cela pèse sur le fonctionnement », mentionne Anne-Françoise Gondard.

Huit membres locataires, en plus du Paradis :

Caravansérail

Tour de Bras

ROSEQ

Paraloeil

Carrousel international du Film de Rimouski

Corporation des Métiers d’art BSL

Concerts aux Îles du Bic

Festi Jazz international de Rimouski