Le congrès de l’ACFAS fait une place à la Cathédrale de Rimouski

Thérèse Martin redaction_rimouski@tc.tc Publié le 22 avril 2015

Les organisateurs de l’activité grand public autour de la Cathédrale : Jean-René Thuot, Kurt Vignola et Nicolas Beaudry.

©Photo TC Media - Thérèse Martin

Dans le cadre du 83e congrès de l’ACFAS qui réunira, à la fin mai, 3 500 participants à Rimouski, la population sera invitée à découvrir l’histoire de la Cathédrale Saint-Germain et à s’exprimer sur son avenir.

Les professeurs et chercheurs Nicolas Beaudry, Jean-René Thuot, de l’UQAR, et Kurt Vignola, du Cégep de Rimouski, organisent une journée d’activités à l’intention du grand public sous le thème : « La Cathédrale de Rimouski dans tous ses états ». Le 27 mai, les gens pourront redécouvrir la Cathédrale sous différents aspects par le biais d’une exposition, de visites guidées, de causeries thématiques, d’une table ronde.

Les trois chercheurs expliquent que « le clocher et la silhouette néo-gothique de la Cathédrale déterminent le paysage de Rimouski. » Ils précisent que le réaménagement intérieur de 1967, réalisé dans la foulée de Vatican II, témoigne aussi d’un vent de modernité qui a soufflé sur le Québec. Dans le contexte où l’édifice a été fermé en novembre dernier pour des raisons de sécurité, plusieurs initiatives ont été lancées sous l’égide du Laboratoire d’archéologie et de patrimoine de l’UQAR pour documenter la Cathédrale et  fournir des bases saines à une réflexion sur son avenir. La journée du 27 mai propose une rencontre entre le public et les chercheurs pour partager les résultats des travaux en cours, mais également les souvenirs rattachés au monument.

Trois principales activités

Une exposition permettra à la population de découvrir les travaux du Laboratoire d’archéologie et de patrimoine de l’UQAR et d’échanger avec les chercheurs et les étudiants. De plus, les gens qui le souhaiteront pourront enregistrer un témoignage sur place. Cette activité aura lieu en après-midi à la salle Saint-Germain de la Cathédrale ou au Musée régional.

Des visites guidées seront également offertes. Il sera possible d’explorer l’environnement de la Cathédrale avec l’historien Kurt Vignola ou de parcourir un circuit patrimonial au centre-ville de Rimouski, avec la Société rimouskoise du patrimoine. Ces activités sont également gratuites mais il faut réserver sa place auprès de Vickie Vincent : acfas2015@uqar.ca ou 418 723-1986, poste 1964.

En soirée, les différentes facettes du caractère patrimonial de la Cathédrale seront explorées et une table ronde suivra, à la salle Georges-Beaulieu, à compter de 18 h.

Un congrès de portée mondiale

Le 83e congrès de l’Association francophone pour le savoir qui se déroulera à l’UQAR et au Cégep de Rimouski, du 25 au 29 mai, poursuit d’abord un objectif scientifique et dans cette optique, il chapeautera environ 130 colloques. Cependant, le comité organisateur présidé par le professeur en sciences de l’éducation Jean Bernatchez a aussi à cœur de rendre la science accessible à tous. Plusieurs activités s’adresseront donc au grand public. En plus de celle liée à la Cathédrale, seront proposés des kiosques de paléontologie, un questionnaire sur la biodiversité, des excursions, de l’imagerie numérique, etc. Rappelons que le porte-parole du congrès de l’ACFAS est nul autre que le scientifique et humoriste Boucar Diouf.

Le congrès de l’ACFAS fait une place à la Cathédrale de Rimouski

Thérèse Martin redaction_rimouski@tc.tc Publié le 22 avril 2015

Les organisateurs de l’activité grand public autour de la Cathédrale : Jean-René Thuot, Kurt Vignola et Nicolas Beaudry.

©Photo TC Media - Thérèse Martin


Dans le cadre du 83e congrès de l’ACFAS qui réunira, à la fin mai, 3 500 participants à Rimouski, la population sera invitée à découvrir l’histoire de la Cathédrale Saint-Germain et à s’exprimer sur son avenir.

Les professeurs et chercheurs Nicolas Beaudry, Jean-René Thuot, de l’UQAR, et Kurt Vignola, du Cégep de Rimouski, organisent une journée d’activités à l’intention du grand public sous le thème : « La Cathédrale de Rimouski dans tous ses états ». Le 27 mai, les gens pourront redécouvrir la Cathédrale sous différents aspects par le biais d’une exposition, de visites guidées, de causeries thématiques, d’une table ronde.

Les trois chercheurs expliquent que « le clocher et la silhouette néo-gothique de la Cathédrale déterminent le paysage de Rimouski. » Ils précisent que le réaménagement intérieur de 1967, réalisé dans la foulée de Vatican II, témoigne aussi d’un vent de modernité qui a soufflé sur le Québec. Dans le contexte où l’édifice a été fermé en novembre dernier pour des raisons de sécurité, plusieurs initiatives ont été lancées sous l’égide du Laboratoire d’archéologie et de patrimoine de l’UQAR pour documenter la Cathédrale et  fournir des bases saines à une réflexion sur son avenir. La journée du 27 mai propose une rencontre entre le public et les chercheurs pour partager les résultats des travaux en cours, mais également les souvenirs rattachés au monument.

Trois principales activités

Une exposition permettra à la population de découvrir les travaux du Laboratoire d’archéologie et de patrimoine de l’UQAR et d’échanger avec les chercheurs et les étudiants. De plus, les gens qui le souhaiteront pourront enregistrer un témoignage sur place. Cette activité aura lieu en après-midi à la salle Saint-Germain de la Cathédrale ou au Musée régional.

Des visites guidées seront également offertes. Il sera possible d’explorer l’environnement de la Cathédrale avec l’historien Kurt Vignola ou de parcourir un circuit patrimonial au centre-ville de Rimouski, avec la Société rimouskoise du patrimoine. Ces activités sont également gratuites mais il faut réserver sa place auprès de Vickie Vincent : acfas2015@uqar.ca ou 418 723-1986, poste 1964.

En soirée, les différentes facettes du caractère patrimonial de la Cathédrale seront explorées et une table ronde suivra, à la salle Georges-Beaulieu, à compter de 18 h.

Un congrès de portée mondiale

Le 83e congrès de l’Association francophone pour le savoir qui se déroulera à l’UQAR et au Cégep de Rimouski, du 25 au 29 mai, poursuit d’abord un objectif scientifique et dans cette optique, il chapeautera environ 130 colloques. Cependant, le comité organisateur présidé par le professeur en sciences de l’éducation Jean Bernatchez a aussi à cœur de rendre la science accessible à tous. Plusieurs activités s’adresseront donc au grand public. En plus de celle liée à la Cathédrale, seront proposés des kiosques de paléontologie, un questionnaire sur la biodiversité, des excursions, de l’imagerie numérique, etc. Rappelons que le porte-parole du congrès de l’ACFAS est nul autre que le scientifique et humoriste Boucar Diouf.