Trois projets de chauffage à la biomasse sont soutenus

Alexandre D'Astous redaction_rimouski@tc.tc Publié le 9 juin 2015

 

C’est à partir de la biomasse que Sayabec chauffera certains édifices.

©Pierre Morel

MATAPÉDIA. Le gouvernement du Canada et la Fédération canadienne des municipalités (FCM) confirment l’octroi d’une subvention de 195 169 $ et d’un prêt de 975 843 $ du Fonds municipal vertMC (FMV) à la MRC de La Matapédia pour financer des systèmes de chauffage collectif à la biomasse forestière qui desserviront les municipalités de Sayabec, Sainte-Irène et Saint-Léon-le-Grand ainsi que le parc régional de Val-d’Irène.

« Notre gouvernement aide les municipalités de tous les coins du pays à assainir leur environnement, comme elles s’en sont fixé l’objectif, par l’entremise du Fonds municipal vert. La forêt est la principale ressource de la région et représente 50 % des emplois du secteur primaire et secondaire. Le financement annoncé à la MRC de La Matapédia est donc un autre exemple des moyens pris par notre gouvernement, en partenariat avec la FCM, pour aider les collectivités à assurer un avenir plus vert à leurs citoyens tout en soutenant leur développement économique. », commente la FCM dans un communiqué.

Un chauffage collectif est constitué par une source d’énergie centrale qui distribue la chaleur vers d’autres immeubles résidentiels, commerciaux ou institutionnels. Comme la forêt couvre 91 % du territoire de la MRC (5 000 km2), la biomasse forestière résiduelle, c’est-à-dire les cimes, branches et feuillages laissés en forêt ou sur les chemins forestiers lors de la récolte, servira de source d’énergie.

Au total, le projet de chauffage à la biomasse réduira de 90 % l’utilisation combinée de combustibles fossiles et d’électricité dans 12 bâtiments, se traduisant par une diminution des émissions annuelles de gaz à effet de serre d’environ 423 tonnes, sans compter l’amorce de la consolidation et de la diversification de l’économie régionale illustrée, entre autres, par l’achat de la biomasse auprès des fournisseurs de cette matière dans La Matapédia, qui recevront ainsi 60 000 $ par année. « Le partenariat amorcé dès le départ pour préparer et déposer une demande collective au Fonds municipal vert a permis à la MRC et aux municipalités de Sayabec, de Sainte-Irène et de Saint-Léon-le-Grand de bénéficier d’une aide financière substantielle pour la construction des chaufferies. La réalisation simultanée des quatre projets accentue la visibilité de cette source de chauffage plus profitable à notre collectivité sur le plan du développement durable, tout en 2 produisant des économies d’opération pour nos organisations; enfin, la collaboration des acteurs matapédiens du réseau de valorisation de la biomasse forestière atteste que La Matapédia est un pôle d’excellence dans ce créneau », déclare Chantale Lavoie, préfet de la MRC de La Matapédia.

Trois projets de chauffage à la biomasse sont soutenus

Alexandre D'Astous redaction_rimouski@tc.tc Publié le 9 juin 2015

 

C’est à partir de la biomasse que Sayabec chauffera certains édifices.

©Pierre Morel


MATAPÉDIA. Le gouvernement du Canada et la Fédération canadienne des municipalités (FCM) confirment l’octroi d’une subvention de 195 169 $ et d’un prêt de 975 843 $ du Fonds municipal vertMC (FMV) à la MRC de La Matapédia pour financer des systèmes de chauffage collectif à la biomasse forestière qui desserviront les municipalités de Sayabec, Sainte-Irène et Saint-Léon-le-Grand ainsi que le parc régional de Val-d’Irène.

« Notre gouvernement aide les municipalités de tous les coins du pays à assainir leur environnement, comme elles s’en sont fixé l’objectif, par l’entremise du Fonds municipal vert. La forêt est la principale ressource de la région et représente 50 % des emplois du secteur primaire et secondaire. Le financement annoncé à la MRC de La Matapédia est donc un autre exemple des moyens pris par notre gouvernement, en partenariat avec la FCM, pour aider les collectivités à assurer un avenir plus vert à leurs citoyens tout en soutenant leur développement économique. », commente la FCM dans un communiqué.

Un chauffage collectif est constitué par une source d’énergie centrale qui distribue la chaleur vers d’autres immeubles résidentiels, commerciaux ou institutionnels. Comme la forêt couvre 91 % du territoire de la MRC (5 000 km2), la biomasse forestière résiduelle, c’est-à-dire les cimes, branches et feuillages laissés en forêt ou sur les chemins forestiers lors de la récolte, servira de source d’énergie.

Au total, le projet de chauffage à la biomasse réduira de 90 % l’utilisation combinée de combustibles fossiles et d’électricité dans 12 bâtiments, se traduisant par une diminution des émissions annuelles de gaz à effet de serre d’environ 423 tonnes, sans compter l’amorce de la consolidation et de la diversification de l’économie régionale illustrée, entre autres, par l’achat de la biomasse auprès des fournisseurs de cette matière dans La Matapédia, qui recevront ainsi 60 000 $ par année. « Le partenariat amorcé dès le départ pour préparer et déposer une demande collective au Fonds municipal vert a permis à la MRC et aux municipalités de Sayabec, de Sainte-Irène et de Saint-Léon-le-Grand de bénéficier d’une aide financière substantielle pour la construction des chaufferies. La réalisation simultanée des quatre projets accentue la visibilité de cette source de chauffage plus profitable à notre collectivité sur le plan du développement durable, tout en 2 produisant des économies d’opération pour nos organisations; enfin, la collaboration des acteurs matapédiens du réseau de valorisation de la biomasse forestière atteste que La Matapédia est un pôle d’excellence dans ce créneau », déclare Chantale Lavoie, préfet de la MRC de La Matapédia.