Le gouvernement du Québec doit soutenir les communautés forestières

Alexandre D'Astous alexandre.dastous@tc.tc
Publié le 27 novembre 2016

Le président de la FQM, Richard Lehoux. (Photo TC Media – Hélène Ruel)

Alors que la Coalition américaine sur le bois d’œuvre travaille activement à plonger le Canada et les États-Unis dans un nouveau conflit majeur sur le bois d’œuvre résineux, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) demande au gouvernement du Québec de mettre sur pied rapidement une unité de soutien aux communautés forestières québécoises

Ce sont près de 150 municipalités membres de la FQM qui comptent une usine forestière sur leur territoire. Il s’agit souvent du principal, voire du seul, employeur de ces communautés forestières, explique Richard Lehoux, président de la FQM. La crise qui s’annonce pourrait avoir un impact majeur sur l’économie de ces régions si rien n’est fait pour absorber le choc. »
 
Le secteur forestier est le premier secteur manufacturier en importance avec les 60 000 emplois directs qu'il procure. Il est l'un des seuls secteurs économiques présents dans toutes les régions du Québec où il soutient l'économie d'une municipalité sur cinq.
 
Rencontre d’urgence
Alarmés par la gravité de cette situation, les administrateurs de la FQM profiteront de leur séance du conseil d’administration prévue les 1er et 2 décembre prochain pour étudier attentivement la situation et proposer de nouvelles pistes d’action.
 
« Nous ferons le point sur toute la question du conflit lors de notre conseil d’administration de la semaine prochaine. Ce sera également l’occasion de préciser notre action à la suite du Forum Innovation Bois et concernant Comité sur la restructuration de l’industrie du sciage auquel le ministre Blanchette a convié la FQM », ajoute M. Lehoux.
 
La FQM poursuivra son action de concert avec tous les partenaires des communautés forestières afin de faire reconnaître le caractère particulier du régime forestier québécois.
 
On voit loin pour notre monde
Depuis sa fondation en 1944, la Fédération québécoise des municipalités s’est établie comme