Nombreuses réactions au budget du Québec

Alexandre D'Astous redaction_rimouski@tc.tc Publié le 17 mars 2016

Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao.

©Photo TC Media - Archives

Les réactions sont nombreuses à la suite de la présentation du budget du Québec ce jeudi.

La croissance du budget de la santé et des services sociaux ne sera que de 2,4 % en 2016-2017 alors que pour couvrir l'augmentation des coûts du système, la croissance des dépenses devrait être de plus de 4 %. Ainsi, l'Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) est très déçue de ce budget qui laisse présager de nouvelles coupures dans les services aux aînés.

L'industrie des assurances de personnes accueille favorablement l'intention du gouvernement de revoir en profondeur l'encadrement du secteur financier annoncée dans le budget d'aujourd'hui. « Notre industrie est particulièrement heureuse de voir que le gouvernement reconnaît la nécessité de faire évoluer l'encadrement de notre secteur afin qu'il reflète la modernisation de nos pratiques et qu'il soit adapté aux besoins des consommateurs. Nous offrons notre entière collaboration au gouvernement pour mettre en place ces nouvelle règles régissant notre secteur », a déclaré Lyne Duhaime, présidente de l'Association canadienne des compagnies d'assurances de personnes pour le Québec (ACCAP-Québec).

Le Conseil du statut de la femme est soulagé que le financement en condition féminine demeure stable, après les compressions subies l'an dernier. Il craint cependant que les femmes ne profitent pas pleinement des investissements faits dans l'économie.

La coalition formée du Regroupement des Jeunes Chambres de commerce du Québec (RJCCQ), la Jeune Chambre commerce de Montréal (JCCM) et la Jeune Chambre de commerce de Québec (JCCQ) constate avec regret que la relève d'affaires est la grande oubliée du budget 2016-2017.

Aéro Montréal, la grappe aérospatiale du Québec, accueille très favorablement le budget 2016-2017 déposé aujourd'hui par M. Carlos J. Leitao, ministre des Finances du Québec. L'engagement du gouvernement bénéficiera à l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement aérospatiale québécoise, favorisant son dynamisme et sa contribution à l'économie du Québec.

Avec les 60 millions de dollars de plus pour les services à domicile, le gouvernement va dans la bonne direction concernant l'accès aux services à domicile pour les personnes en perte d'autonomie. Le Réseau des EÉSAD est confiant qu'une partie de ces sommes sera utilisée pour respecter les engagements de la politique Vieillir et Vivre Ensemble (VVE), par une hausse de 5 M$ au Programme d'exonération financière pour les services d'aide domestique (PEFSAD). Rappelons que la perte de capacité, au niveau des tâches domestiques, constitue la première phase de la perte d'autonomie et il est essentiel de permettre aux citoyens qui ont des revenus plus modestes d'avoir accès aux services d'aide à la vie domestique grâce au PEFSAD.

Après des années de coupes sauvages dans les services sociaux, le gouvernement Couillard annonce aujourd'hui en grande pompe un budget équilibré. « Le réinvestissement de moins de 200 M$ dans l'enseignement supérieur annoncé aujourd'hui pour l'année à venir n'est que de la poudre aux yeux. Dois-je rappeler que le gouvernement a coupé près de 737 millions depuis 2012? » indique Isaac Stethem, responsable des communications de l'AVEQ.

La Coalition des organismes communautaires pour le développement de la main-d'œuvre (COCDMO) accueille avec une relative satisfaction les orientations du budget 2016-2017. La Coalition déplore toutefois l'absence d'un réel plan d'ensemble en matière de formation de la main-d'œuvre et d'insertion en emploi. Par ailleurs, le budget comprend plusieurs éléments positifs dont un réinvestissement dans les mesures d'intégration en emploi. « Nous partageons l'objectif du gouvernement d'améliorer l'adéquation entre les compétences des personnes et les besoins du marché du travail. Les actions gouvernementales gagneraient toutefois à s'intégrer dans un plan global et cohérent. Les initiatives prévues au budget sont généralement intéressantes, il faut toutefois rappeler l'importance de respecter les droits des individus. Ainsi, bien que l'augmentation du financement prévu dans le programme Objectif Emploi soit bienvenue, il est déplorable que celle-ci soit accompagnée de mesures punitives, pouvant porter atteinte aux droits des personnes », affirme Richard Gravel, vice-président de la Coalition.

Médicaments novateurs Canada félicite le gouvernement du Québec pour son Budget 2016-2017 équilibré qui prévoit des actions structurantes pour le secteur québécois des sciences la vie et bénéfiques pour les patients du Québec.

L'Union des producteurs agricoles (UPA) constate que l'agroalimentaire est enfin identifié comme un secteur clé de l'économie par le gouvernement du Québec et salue sa volonté de préparer une stratégie agroalimentaire au cours de l'année 2016-2017, en collaboration avec le milieu. « Le gouvernement du Québec donne suite à un vaste consensus dans le secteur sur son potentiel de développement et son apport possible à la relance économique. C'est une excellente nouvelle et nous sommes prêts à l'action! », a déclaré le président général de l'Union des producteurs agricoles, Marcel Groleau.

À la suite du discours du ministre Leitao, la Fédération des producteurs forestiers du Québec applaudit le budget qui prévoit, pour une rare fois, des mesures fiscales pour encourager la réalisation de travaux sylvicoles chez l'un ou l'autre des 134 000 propriétaires forestiers québécois.

L'Ordre des CPA du Québec accueille favorablement le budget du Québec 2016-2017 déposé aujourd'hui par le ministre des Finances, M. Carlos Leitao. « Ce budget marque le retour à des finances publiques en ordre. En ce sens, il contribuera à créer les conditions favorables à une croissance économique soutenue et durable », a déclaré Geneviève Mottard, CPA, CA, présidente et chef de la direction de l'Ordre des CPA du Québec, présente au huis clos des médias sur le budget.

À la lecture du budget 2016-2017 du gouvernement du Québec, l'Association québécoise des CPE (AQCPE) constate que le gouvernement reconnaît son erreur et recule partiellement sur la question de la contribution additionnelle des parents d'enfants fréquentant des services de garde éducatifs subventionnés. En effet, le gouvernement annonce que la contribution parentale additionnelle est réduite de 50 % pour le deuxième enfant. Cette réduction étant rétroactive, les parents qui ont déjà payé la hausse de tarif recevront un remboursement.

La Fédération québécoise des municipalités (FQM) souligne l'effort du gouvernement en faveur des régions dans la politique budgétaire 2016-2017, rendue aujourd'hui publique par le ministre des Finances, M. Carlos Leitão. La FQM déplore toutefois que la demande des régions pour une bonification des enveloppes dédiées à l'entretien de la voirie locale ait été ignorée, de nouveau, par le gouvernement.

La Fédération des cégeps accueille avec satisfaction le nouveau budget du Québec, qui prévoit une hausse de 3 % du financement en éducation et en enseignement supérieur dès 2016-2017. Non seulement ces sommes couvriront les coûts de système du réseau collégial public, mais elles permettront aussi de mettre en place de nouvelles mesures.

« En annonçant des mesures timides pour relancer l'économie et en poursuivant son obsession de l'atteinte de l'équilibre budgétaire, le gouvernement manque son coup pour relever les défis importants qui nous attendent, notamment en matière d'emploi. » C'est en ces termes que le président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), Daniel Boyer, réagit au budget du gouvernement libéral présenté par le ministre des Finances, Carlos Leitão.

L'Association de la construction du Québec (ACQ) estime que les investissements en infrastructures annoncés par le gouvernement provincial ne permettront pas de rehausser le niveau d'activité de l'industrie de la construction qui est malheureusement en baisse constante depuis 2012.

La Fédération québécoise des directions d'établissement d'enseignement (FQDE) accueille favorablement le budget Leitão 2016-2017 et son Plan pour la réussite en éducation et en enseignement supérieur. « Ce budget nous laisse croire que le gouvernement fait de l'éducation une priorité », déclare la présidente Lorraine Normand-Charbonneau. La présidente ajoute toutefois qu'on ne doit pas en rester là. Les compressions de plus d'un milliard de dollars des dernières années ont engendré de réelles conséquences dans nos milieux. L'investissement doit se poursuivre, s'intensifier, mais surtout, arriver directement dans les écoles afin que tous les élèves bénéficient des services dont ils ont besoin, et ce, dans un environnement scolaire sain et sécuritaire.

« Le gouvernement nous dit qu'il a remis la maison en ordre alors qu'il en a fragilisé les fondations à coup de compressions massives dans les services publics, indique Stephen Léger, vice-président de l'APTS. Les murs craquent et on se contente d'y mettre de la peinture. » En ce qui concerne la santé et les services sociaux, la population et les professionnels subiront encore de plein fouet l'austérité libérale. « Le retour à l'équilibre budgétaire s'est fait sur le dos des plus vulnérables, se désole Stephen Léger. Les personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale, les personnes handicapées, les personnes âgées sont encore attaquées alors que l'on gâte les minières, les médecins et Bombardier. C'est un gouvernement qui n'a pas de cœur et les besoins sont si grands. »

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) qualifie d'extrêmement décevant le budget présenté par le ministre Leitão pour l'année 2016-2017. « Le ministre et son gouvernement ont tout en main pour administrer un électrochoc au Québec, a déclaré le président de la CSN, Jacques Létourneau. Nous constatons malheureusement qu'ils maintiennent les services publics, les programmes sociaux et l'emploi dans un état de torpeur. Le cap aurait dû être mis sur la suspension des versements au Fonds des générations pour se donner de véritables moyens de relance. »

L'Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ) se réjouit que le secteur de l'habitation et de la construction ait un rôle important à jouer afin de stimuler l'économie québécoise. À l'occasion de la présentation du Budget 2016-2017, nous saluons la mise en place du crédit d'impôt RénoVert pour des travaux de rénovation résidentielle écoresponsables.

« Avec un taux de croissance des dépenses de programmes de seulement 2,7 %, le budget 2016-2017 est très loin d'être à la hauteur des besoins pour financer adéquatement nos services publics. Nous déplorons que le gouvernement n'ait pas fait le choix d'utiliser ses marges de manœuvre pour réinvestir dans les services, par exemple en réduisant son versement au Fonds des générations. On augmente les sommes allouées à l'éducation de 3 % pendant que le versement au Fonds des générations est haussé de 42 %. Où est la véritable priorité du gouvernement? ». La présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Louise Chabot, réagit ainsi au dépôt du budget Leitão.

Nombreuses réactions au budget du Québec

Alexandre D'Astous redaction_rimouski@tc.tc Publié le 17 mars 2016

Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao.

©Photo TC Media - Archives


Les réactions sont nombreuses à la suite de la présentation du budget du Québec ce jeudi.

La croissance du budget de la santé et des services sociaux ne sera que de 2,4 % en 2016-2017 alors que pour couvrir l'augmentation des coûts du système, la croissance des dépenses devrait être de plus de 4 %. Ainsi, l'Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) est très déçue de ce budget qui laisse présager de nouvelles coupures dans les services aux aînés.

L'industrie des assurances de personnes accueille favorablement l'intention du gouvernement de revoir en profondeur l'encadrement du secteur financier annoncée dans le budget d'aujourd'hui. « Notre industrie est particulièrement heureuse de voir que le gouvernement reconnaît la nécessité de faire évoluer l'encadrement de notre secteur afin qu'il reflète la modernisation de nos pratiques et qu'il soit adapté aux besoins des consommateurs. Nous offrons notre entière collaboration au gouvernement pour mettre en place ces nouvelle règles régissant notre secteur », a déclaré Lyne Duhaime, présidente de l'Association canadienne des compagnies d'assurances de personnes pour le Québec (ACCAP-Québec).

Le Conseil du statut de la femme est soulagé que le financement en condition féminine demeure stable, après les compressions subies l'an dernier. Il craint cependant que les femmes ne profitent pas pleinement des investissements faits dans l'économie.

La coalition formée du Regroupement des Jeunes Chambres de commerce du Québec (RJCCQ), la Jeune Chambre commerce de Montréal (JCCM) et la Jeune Chambre de commerce de Québec (JCCQ) constate avec regret que la relève d'affaires est la grande oubliée du budget 2016-2017.

Aéro Montréal, la grappe aérospatiale du Québec, accueille très favorablement le budget 2016-2017 déposé aujourd'hui par M. Carlos J. Leitao, ministre des Finances du Québec. L'engagement du gouvernement bénéficiera à l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement aérospatiale québécoise, favorisant son dynamisme et sa contribution à l'économie du Québec.

Avec les 60 millions de dollars de plus pour les services à domicile, le gouvernement va dans la bonne direction concernant l'accès aux services à domicile pour les personnes en perte d'autonomie. Le Réseau des EÉSAD est confiant qu'une partie de ces sommes sera utilisée pour respecter les engagements de la politique Vieillir et Vivre Ensemble (VVE), par une hausse de 5 M$ au Programme d'exonération financière pour les services d'aide domestique (PEFSAD). Rappelons que la perte de capacité, au niveau des tâches domestiques, constitue la première phase de la perte d'autonomie et il est essentiel de permettre aux citoyens qui ont des revenus plus modestes d'avoir accès aux services d'aide à la vie domestique grâce au PEFSAD.

Après des années de coupes sauvages dans les services sociaux, le gouvernement Couillard annonce aujourd'hui en grande pompe un budget équilibré. « Le réinvestissement de moins de 200 M$ dans l'enseignement supérieur annoncé aujourd'hui pour l'année à venir n'est que de la poudre aux yeux. Dois-je rappeler que le gouvernement a coupé près de 737 millions depuis 2012? » indique Isaac Stethem, responsable des communications de l'AVEQ.

La Coalition des organismes communautaires pour le développement de la main-d'œuvre (COCDMO) accueille avec une relative satisfaction les orientations du budget 2016-2017. La Coalition déplore toutefois l'absence d'un réel plan d'ensemble en matière de formation de la main-d'œuvre et d'insertion en emploi. Par ailleurs, le budget comprend plusieurs éléments positifs dont un réinvestissement dans les mesures d'intégration en emploi. « Nous partageons l'objectif du gouvernement d'améliorer l'adéquation entre les compétences des personnes et les besoins du marché du travail. Les actions gouvernementales gagneraient toutefois à s'intégrer dans un plan global et cohérent. Les initiatives prévues au budget sont généralement intéressantes, il faut toutefois rappeler l'importance de respecter les droits des individus. Ainsi, bien que l'augmentation du financement prévu dans le programme Objectif Emploi soit bienvenue, il est déplorable que celle-ci soit accompagnée de mesures punitives, pouvant porter atteinte aux droits des personnes », affirme Richard Gravel, vice-président de la Coalition.

Médicaments novateurs Canada félicite le gouvernement du Québec pour son Budget 2016-2017 équilibré qui prévoit des actions structurantes pour le secteur québécois des sciences la vie et bénéfiques pour les patients du Québec.

L'Union des producteurs agricoles (UPA) constate que l'agroalimentaire est enfin identifié comme un secteur clé de l'économie par le gouvernement du Québec et salue sa volonté de préparer une stratégie agroalimentaire au cours de l'année 2016-2017, en collaboration avec le milieu. « Le gouvernement du Québec donne suite à un vaste consensus dans le secteur sur son potentiel de développement et son apport possible à la relance économique. C'est une excellente nouvelle et nous sommes prêts à l'action! », a déclaré le président général de l'Union des producteurs agricoles, Marcel Groleau.

À la suite du discours du ministre Leitao, la Fédération des producteurs forestiers du Québec applaudit le budget qui prévoit, pour une rare fois, des mesures fiscales pour encourager la réalisation de travaux sylvicoles chez l'un ou l'autre des 134 000 propriétaires forestiers québécois.

L'Ordre des CPA du Québec accueille favorablement le budget du Québec 2016-2017 déposé aujourd'hui par le ministre des Finances, M. Carlos Leitao. « Ce budget marque le retour à des finances publiques en ordre. En ce sens, il contribuera à créer les conditions favorables à une croissance économique soutenue et durable », a déclaré Geneviève Mottard, CPA, CA, présidente et chef de la direction de l'Ordre des CPA du Québec, présente au huis clos des médias sur le budget.

À la lecture du budget 2016-2017 du gouvernement du Québec, l'Association québécoise des CPE (AQCPE) constate que le gouvernement reconnaît son erreur et recule partiellement sur la question de la contribution additionnelle des parents d'enfants fréquentant des services de garde éducatifs subventionnés. En effet, le gouvernement annonce que la contribution parentale additionnelle est réduite de 50 % pour le deuxième enfant. Cette réduction étant rétroactive, les parents qui ont déjà payé la hausse de tarif recevront un remboursement.

La Fédération québécoise des municipalités (FQM) souligne l'effort du gouvernement en faveur des régions dans la politique budgétaire 2016-2017, rendue aujourd'hui publique par le ministre des Finances, M. Carlos Leitão. La FQM déplore toutefois que la demande des régions pour une bonification des enveloppes dédiées à l'entretien de la voirie locale ait été ignorée, de nouveau, par le gouvernement.

La Fédération des cégeps accueille avec satisfaction le nouveau budget du Québec, qui prévoit une hausse de 3 % du financement en éducation et en enseignement supérieur dès 2016-2017. Non seulement ces sommes couvriront les coûts de système du réseau collégial public, mais elles permettront aussi de mettre en place de nouvelles mesures.

« En annonçant des mesures timides pour relancer l'économie et en poursuivant son obsession de l'atteinte de l'équilibre budgétaire, le gouvernement manque son coup pour relever les défis importants qui nous attendent, notamment en matière d'emploi. » C'est en ces termes que le président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), Daniel Boyer, réagit au budget du gouvernement libéral présenté par le ministre des Finances, Carlos Leitão.

L'Association de la construction du Québec (ACQ) estime que les investissements en infrastructures annoncés par le gouvernement provincial ne permettront pas de rehausser le niveau d'activité de l'industrie de la construction qui est malheureusement en baisse constante depuis 2012.

La Fédération québécoise des directions d'établissement d'enseignement (FQDE) accueille favorablement le budget Leitão 2016-2017 et son Plan pour la réussite en éducation et en enseignement supérieur. « Ce budget nous laisse croire que le gouvernement fait de l'éducation une priorité », déclare la présidente Lorraine Normand-Charbonneau. La présidente ajoute toutefois qu'on ne doit pas en rester là. Les compressions de plus d'un milliard de dollars des dernières années ont engendré de réelles conséquences dans nos milieux. L'investissement doit se poursuivre, s'intensifier, mais surtout, arriver directement dans les écoles afin que tous les élèves bénéficient des services dont ils ont besoin, et ce, dans un environnement scolaire sain et sécuritaire.

« Le gouvernement nous dit qu'il a remis la maison en ordre alors qu'il en a fragilisé les fondations à coup de compressions massives dans les services publics, indique Stephen Léger, vice-président de l'APTS. Les murs craquent et on se contente d'y mettre de la peinture. » En ce qui concerne la santé et les services sociaux, la population et les professionnels subiront encore de plein fouet l'austérité libérale. « Le retour à l'équilibre budgétaire s'est fait sur le dos des plus vulnérables, se désole Stephen Léger. Les personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale, les personnes handicapées, les personnes âgées sont encore attaquées alors que l'on gâte les minières, les médecins et Bombardier. C'est un gouvernement qui n'a pas de cœur et les besoins sont si grands. »

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) qualifie d'extrêmement décevant le budget présenté par le ministre Leitão pour l'année 2016-2017. « Le ministre et son gouvernement ont tout en main pour administrer un électrochoc au Québec, a déclaré le président de la CSN, Jacques Létourneau. Nous constatons malheureusement qu'ils maintiennent les services publics, les programmes sociaux et l'emploi dans un état de torpeur. Le cap aurait dû être mis sur la suspension des versements au Fonds des générations pour se donner de véritables moyens de relance. »

L'Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ) se réjouit que le secteur de l'habitation et de la construction ait un rôle important à jouer afin de stimuler l'économie québécoise. À l'occasion de la présentation du Budget 2016-2017, nous saluons la mise en place du crédit d'impôt RénoVert pour des travaux de rénovation résidentielle écoresponsables.

« Avec un taux de croissance des dépenses de programmes de seulement 2,7 %, le budget 2016-2017 est très loin d'être à la hauteur des besoins pour financer adéquatement nos services publics. Nous déplorons que le gouvernement n'ait pas fait le choix d'utiliser ses marges de manœuvre pour réinvestir dans les services, par exemple en réduisant son versement au Fonds des générations. On augmente les sommes allouées à l'éducation de 3 % pendant que le versement au Fonds des générations est haussé de 42 %. Où est la véritable priorité du gouvernement? ». La présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Louise Chabot, réagit ainsi au dépôt du budget Leitão.