L'aéroport régional obtient une dérogation

Pour allonger la piste principale à 6000 pieds


Publié le 16 mars 2017

La Régie intermunicipale de l'aéroport régional de Mont-Joli souhaite lancer les travaux ce printemps.

©Photo TC Media - Sonia Lévesque/archives

MONT-JOLI. La Régie intermunicipale de l'aéroport régional de Mont-Joli a obtenu la confirmation de Transport Canada, qu'elle pourra obtenir une dérogation afin de réaliser les travaux d'allongement de sa piste principale.

Cette dérogation est toutefois conditionnelle à ce que des travaux de nivellement d'un socle rocheux soient réalisés d'ici trois ans. L'aplatissement de cette petite butte, située entre la piste principale et le tarmac, nécessitera possiblement des travaux de dynamitage, selon la directrice générale de la Régie intermunicipale de l'aéroport régional de Mont-Joli, Carole Duval.

On veut être en mesure de pouvoir aller en appel d'offres à la fin mars et de commencer les travaux d'allongement de la piste dès que possible, fin mai idéalement. Carole Duval

« Lundi, on a donné le mandat à nos ingénieurs de réaliser un plan des travaux à être exécutés, en dehors de la construction de la piste » souligne Carole Duval. « On veut être en mesure d'aller en appel d'offres à la fin mars et de commencer les travaux d'allongement de la piste dès que possible, fin mai idéalement » ajoute-t-elle.

Transport Canada, qui a exploité l'aéroport régional pendant une cinquantaine d'années, s'était lui-même accordé une dérogation pour opérer une piste de 6000 pieds, soit la longueur initiale avant qu'elle soit réduite à 5000 pieds au début des années 2000.

Après plusieurs années d'attente, la Régie intermunicipale a fini par obtenir le financement nécessaire d'Ottawa (1,5 M$) et de Québec (1 M$) pour remettre la piste dans son état initial. La participation de la Régie intermunicipale s'élève à 650 000 $.

Au moment d'aller de l'avant, Transport Canada a demandé de retrancher une centaine de pieds du travaux prévus en raison de la présence du socle rocheux, compromettant ainsi la possibilité pour l'aéroport régional d'accueillir de gros porteurs.

Les travaux d'abord prévus l'automne dernier ont été retardés en raison des négociations menées avec Transport Canada.

Carole Duval mentionne que les transporteurs ont été avisés que la piste sera bel et bien allongée à 6000 pieds comme prévu.  Rappelons que Sunwing et Air Transat ont manifesté un certain intérêt pour offrir des liaisons vers le Sud à partir de Mont-Joli.