Le maire de Rimouski souhaite une consultation publique élargie


Publié le 16 mars 2017

Marc Parent

©Photo TC Media - Adeline Mantyk

CATHÉDRALE. Dans le dossier de la Cathédrale de Rimouski, Marc Parent, maire de Rimouski, estime que le processus de consultation engagé par l’Archevêché ne devrait pas seulement concerner la Cathédrale Saint-Germain, mais s’étendre à toutes les églises de la paroisse.

Le but de cette vaste consultation publique, qui devrait être amorcée sous peu selon l’Archevêché, est de déterminer la vocation future de la Cathédrale, fermée au public depuis novembre 2014. Selon Marc Parent, il faut que la totalité du parc immobilier de la paroisse soit prise en compte dans une réflexion globale : « Il y a fort à parier qu’à la fin d’une consultation entourant uniquement la Cathédrale, l’Archevêché devra procéder à une autre consultation, qui pourrait étirer davantage les délais. »

Le maire se demande quelle pourrait être la suite des choses si, à la fin de la consultation, il advenait que la solution soit de maintenir la Cathédrale comme lieu de culte : « La Fabrique resterait alors aux prises avec l’édifice, et ce ne serait pas viable financièrement pour elle, du fait de trop grandes pressions financières. Inévitablement, cela aboutirait à un nouveau processus de consultation pour savoir quelles églises de la paroisse fermer. Ne serait-il pas préférable, alors, de lancer dès le début une consultation élargie incluant ces questions ? »

Monseigneur Denis Grondin, archevêque du diocèse de Rimouski, avait confié à TC Media il y a deux semaines qu’un processus de consultation approfondi serait bientôt lancé et devrait durer plusieurs mois. L’archevêque disait souhaiter que la Cathédrale poursuive son rôle de lieu rassembleur en devenant une espèce d’agora, un lieu de réflexion qui accueillerait différentes générations.

Céder des bâtiments à la Ville

La Ville de Rimouski ne peut pas légalement s’impliquer dans la sauvegarde de la Cathédrale puisqu’il s’agit d’un lieu de culte. « Même si elle devient un lieu mixte et qu’une vocation cultuelle y reste, il sera extrêmement difficile pour une municipalité d’y investir des fonds », indique le maire.

Dans l’optique d’une aide financière municipale pour la Cathédrale, le maire explique qu’il faudrait que l’Archevêché ou la Fabrique soit prêt à céder d’autres bâtiments que la Ville pourrait souhaiter avoir. « Cela pourrait amener des sources de fonds pour faire des interventions sur la Cathédrale. Mais si on parle de céder d’autres bâtiments, quels bâtiments sont-ils prêts à céder ? Il faudrait faire une autre consultation qui rajouterait très certainement au moins une autre année au processus. »

M. Parent précise que la Ville de Rimouski a déjà discuté avec la Fabrique de la possibilité pour la Ville de se porter acquéreur de l’église Saint-Pie-X : « Elle est collée au complexe Guillaume Leblanc, qui potentiellement pourrait être utile pour la Ville dans la mise en place de gymnases, pour loger Rikigym, par exemple. Mais si la Fabrique ou l’Archevêché se tourne vers nous, il faut qu’ils aient préalablement étudié la question, en faisant une réflexion globale, on en revient à une consultation élargie. »