Sections

Les centres d’éducation des adultes de la région accueillent des centaines de congressistes


Publié le 20 avril 2017

Les organisateurs du colloque.

©Photo gracieuseté

Pour la première fois, le congrès annuel de l’Association québécoise des intervenantes et intervenants en formation générale des adultes (AQIFGA) a lieu à Rivière-du-Loup, ce jeudi ainsi que vendredi.

Des participants à l'événement.
Photo gracieuseté

560 personnes ont répondu favorablement à l’invitation de la Commission scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup et de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs. Ces dernières ont été choisies, parmi toutes les commissions scolaires du Québec, pour accueillir l’événement d’envergure provinciale. « En réalité, organiser ce congrès à l’extérieur des grands centres est une première! En tenant le colloque au Bas-Saint-Laurent, nous pouvons ainsi faire la promotion de l’apport des régions dans toutes les questions touchant la formation générale des adultes (FGA) », a souligné Hélène St-Laurent, présidente de l’AQIFGA.

La FGA… un milieu à découvrir

Le thème du congrès, La FGA… un milieu à découvrir, vise à démystifier ce qu’est l’enseignement aux adultes. Au coeur de ce milieu scolaire, on retrouve des intervenants et des élèves qui naviguent tous vers un même objectif : la motivation et la réussite sur les bancs d’école. « Que ce soit en raison d’un changement de situation professionnelle ou personnelle, d’échecs scolaires antérieurs, de barrières linguistiques… nos centres accueillent des adultes avec des vécus bien différents. », explique Nathalie Bélanger, directrice et responsable de services du Centre d’éducation des adultes de la Commission scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup. « Notre but est d’amener ces élèves à réussir leur cours et à atteindre leur objectif de formation. Je suis fière de dire que nos efforts portent fruits! » Ces succès et bien d’autres sont mis de l’avant, lors du congrès. En effet, ce grand rassemblement permet aux intervenants de partager leurs expertises avec leurs collègues, afin d’enrichir leur pratique.

Pendant le colloque

Les congressistes bénéficient d’un choix varié de formations et de conférences. Au total, 78 ateliers leurs sont proposés. L’objectif est bien sûr d’outiller les enseignants, les professionnels spécialistes et les directions de centre, afin de leur permettre de mener à bien leur mission éducative auprès des adultes. « Les 16-24 ans à l’éducation des adultes : besoins et pistes d’intervention », « Intégration socioprofessionnelle, apprendre, écrire et lire » ou encore diverses formations touchant les mathématiques et le français; les sujets abordés fournissent de nombreuses pistes aux intervenants. Différents exposants seront également sur place pour présenter les nouveautés, le matériel et les ressources pour les centres d’éducation des adultes. De plus, la tenue de ce congrès tombe à point nommé, car il permet d’offrir des formations à propos de changements importants et obligatoires aux programmes d’éducation, changements qui devront être intégrés à l’enseignement aux adultes d’ici le 30 juin 2018.