Sections

Les jeunes 18-35 ans ciblés au congrès de la Fédération des coopératives d’alimentation


Publié le 27 mai 2017

Sur la scène, Jacques Nantel, professeur des HEC Montréal, spécialisé en marketing et commerce électronique, lors d’une conférence devant une centaine de personnes au congrès de la Fédération des coopératives d’alimentation du Québec (FCAQ) à Rimouski.

©Photo TC Media-Charles Lepage

RIMOUSKI. Une centaine de représentants des coopératives d’alimentation, membre de la Fédération des coopératives d’alimentation du Québec (FCAQ) sont réunis en congrès annuel ce samedi à l’Hôtel Rimouski.

Sous le thème « L’initiative comme limite idéale de ma coop », les participants ont débuté la journée en participant à une conférence de Jacques Nantel, professeur des HEC Montréal, spécialisé en marketing et commerce électronique. Ce coauteur du livre « Le Code Québec » sur l’identité québécoise a présenté à son auditoire des réflexions et des pistes de solution sur la façon d’améliorer leur marketing dans leurs communautés.

La démographie actuellement au Québec joue pour vous. Ces jeunes-là qui cherchent des valeurs coopératives, inter mondialisation, partage, équité, vont représenter bientôt la majeure partie des consommateurs et des travailleurs.

Jacques Nantel

Les participants au Congrès annuel de la Fédération des coopératives d’alimentation du Québec (FCAQ) tenu à Rimouski le samedi 27 mai 2017.

« Présentement pour le mouvement coopératif au Québec, il y a une fenêtre d’opportunités extraordinaire qui est en train de s’ouvrir. On n’aurait pas pu dire ça il y a 10 ou 20 ans et il ne faudrait pas faire en sorte qu’on ne puisse plus le dire dans 10 ans. Peu importe où vous êtes dans le monde, il existe une règle d’or très simple du marketing. C’est mettre de l’avant ce que votre organisation possède de singulier, d’unique, d’original. Qu’est-ce que vous avez que votre concurrent n’a pas ? C’est ça qui est important », raconte Jacques Nantel. « Soyez plus proches de vos clients. Les coopératives ont cette capacité-là d’être bien ancrées dans leur milieu, ce que des géants n’ont pas », dit-il.

À la question : Qui en ce moment au Québec risque d’être sensible à une telle offre ? Après cinq années de travaux avec son livre « Qui nous sommes » l’auteur répond que les jeunes de la Génération Z (Milléniaux 18-25 ans) et ceux de la Génération Y (25-35 ans) sont à cibler dans les démarches de recrutement et de fidélisation des membres et clients des coops, ceux-ci étant plus sensibles aux nouvelles façons de faire en développement agroalimentaire.

M. Nantel a ensuite animé cette journée d’ateliers et de conférences où des panélistes invités ont participé à des tables rondes et partagé leurs bons coups et dévoilé les actions qui leur ont permis de rejoindre cette clientèle cible des 20-35 ans qui était au cœur des réflexions.