Sections

États généraux réclamés sur les conditions de vie des aînés


Publié le 15 juin 2017

Maurice Dupont, président du Réseau FADOQ et Harold Lebel, député de Rimouski.

©Photo TC Media-Charles Lepage

CONGRÈS FADOQ À RIMOUSKI.<@$p> La Fédération de l’Âge d’Or du Québec (FADOQ) et le député Harold Lebel réclament une politique nationale sur le vieillissement.

Près de 250 personnes, venues de partout à travers le Québec sont réunies à Rimouski depuis quatre jours dans le cadre de la 47e édition du Congrès annuel de la Fédération de l’Âge d’Or du Québec (FADOQ) sous le thème « l’appartenance », soit une participation active pour une société inclusive.

Selon nous, si le gouvernement continue de travailler sans véritable plan de match, nous frapperons un mur et la qualité de vie des aînés va y goûter. 

Harold Lebel

Après une année dirigée vers la santé des aînés, les organisateurs de ce congrès ont misé cette fois, sur l’un des quatre piliers d’une qualité de vie adéquate pour tous les aînés en offrant différents ateliers et conférences permettant de faire comprendre les différentes facettes et nuances de l’appartenance.

« Ce thème représente bien notre volonté de participer à l'élaboration d'une politique nationale sur le vieillissement. Il s'agit d'une démarche indispensable afin d'assurer une qualité de vie adéquate aux aînés d'aujourd'hui et de demain. Le « pic » du vieillissement arrivera en 2031. Il ne faut pas attendre ça. Il faut mieux se préparer, notamment pour ce qui est du gouvernement, afin d’avoir une vision plus globale et plus large qui assurera dès maintenant une qualité de vie aux aînés d’aujourd’hui sans attendre le « pic » de 2031 », rappelle Maurice Dupont, président du Réseau FADOQ.

D’ailleurs, ce congrès coïncide avec le lancement le 8 juin, de la pétition parrainée par le porte-parole de l’opposition officielle pour les aînés, Harold Lebel, pour la tenue d’états généraux sur les conditions de vie des aînés. Plus de 12 000 personnes ont déjà signé cette pétition. Sur la page Facebook de la FADOQ, https://www.facebook.com/reseaufadoq/, la publication à ce sujet a généré plus de 35 000 vues, 500 j’aime, 550 partages et plus de 100 commentaires.

« Selon nous, si le gouvernement continue de travailler sans véritable plan de match, nous frapperons un mur et la qualité de vie des aînés va y goûter », commente le député Lebel. « Une formule d’états généraux ou quelque chose qui ressemblerait à ça, pourrait nous préparer à mieux planifier l’arrivée d’un grand nombre de personnes âgées au cours des prochaines années. J’essaie de faire ça d’une façon non partisane. On l’a fait avec « Mourir dans la dignité ». Il me semble qu’on pourrait arriver aussi à avoir des états généraux de façon non partisane sur la façon de vivre et vieillir dans la dignité au Québec. C’est ce qu’on demande », ajoute le député Lebel.

Ce congrès marque le 25e anniversaire de la FADOQ – Région Bas Saint-Laurent, qui compte quelque 7800 membres avec un point de service à Rivière-du-Loup ouvert au cours de la dernière année. Ce congrès marque aussi le 25e anniversaire de Virage, le magazine du Réseau FADOQ, tiré à plus de 400 000 exemplaires au Québec.