Les Jardins de Métis lancent deux expositions


Publié le 18 juin 2017

Alexander Reford devant le wagon du métro de Montréal.

©Photo TC Media - Pierre Michaud

TOURISME. La saison touristique est belle et bien lancée aux Jardins de Métis, où on deux expositions débutent aujourd’hui.

Photo TC Media - Pierre Michaud

Pour souligner le 375e anniversaire de Montréal, les Jardins de Métis ont récupéré une emblématique voiture de métro MR-63 pour créer la Station Grand-Métis. Les voitures originales du métro de Montréal, construites en prévision de l’Expo 67, cèdent aujourd’hui leur place aux nouvelles voitures Azur. La Société de Transport de Montréal (STM) a lancé un appel de projets pour célébrer cette icône du design industriel québécois et lui offrir une seconde vie. Parmi les sept projets retenus, on compte celui du BOCAL, laboratoire de création d’ABCP architecture de Québec, partenaire des Jardins.

Photo TC Media - Pierre Michaud

Cette installation inusitée consiste à décontextualiser un MR-63 de sa réalité souterraine et à instaurer une nouvelle relation avec le paysage gaspésien. Les visiteurs y ont accès. On lance aussi l’exposition « Curiosités forestières », de Fernande Forest, dont les photos sont des œuvres inspirées de la flore des Jardins et de la botanique, mais sous un jour artistique.

Saison touristique

« L’exposition de Mme Forest se veut aussi une réflexion sur les transformations que subissent les végétaux, comme par la chimie et les manipulations génétiques. Ici, ce ne sont pas des plantes existantes, mais des plantes créées par l’artiste. Pour le MR63, c’est un clin d’œil qu’on fait aux gens de Montréal. Ce wagon fabriqué au Québec a déjà servi et ce qui est intéressant, c’est de voir la qualité du travail qu’on y avait mis, il y a cinquante ans », explique le directeur des Jardins de Métis, Alexander Reford.

Avec la Saint-Jean qui approche arrive aussi le coup de départ de la haute saison touristique : « Tout le monde anticipe une excellente saison, avec le taux de change, les Américains déçus de M. Trump qui veulent découvrir le Canada et les Canadiens qui profitent du 150e anniversaire du Canada pour découvrir le pays. Nous avons un produit phare, ici, et nous sommes optimistes. Nous avions accueilli 55 000 visiteurs l’an dernier, et on pourrait dépasser ce total », conclut M. Reford.