Sections

Fin heureuse pour le chien vagabond recherché dans la région de Rimouski


Publié le 12 juillet 2017

L’entraide collective a permis de retrouver un chien vagabond dans la région de Rimouski, alors qu’un membre du groupe Facebook créé pour trouver le chien a pu l’attraper et le conduire chez un vétérinaire se faire soigner.

Le chien, qui se laissait difficilement approcher, a vraisemblablement été retrouvé aux abords de la municipalité de Saint-Anaclet, amadoué par de la nourriture.

Une battue avait été organisée hier soir afin de retrouver l’animal visiblement blessé par un porc épic. La battue s’est prolongée jusque tard dans la nuit : « Nous avons cherché jusque minuit et plus, dans le bois, on le voyait, puis il faisait trop noir et nous avons abandonné. Puis des gens nous ont contactés pour nous dire qu’ils l’avaient vu ce matin vers 7 h 30 encore dans le même coin, à Saint-Anaclet. Je suis allée voir, et il était pris sur le terrain d’une maison, il ne pouvait plus avancer à cause d’une clôture. Avec l’aide d’un chien labrador et d’un paquet de jambon, je suis parvenue à l’amadouer et à lui passer une laisse, après une bonne demi-heure de travail », explique Myriam Henley, créatrice du groupe Facebook à l'origine de la mobilisation.

Il a ensuite été conduit chez le vétérinaire. « Le vétérinaire l'a pris en urgence à 9 h. Ses blessures principales se situent au niveau de la gueule et du museau, où se trouvent des épines de porc épic que le vétérinaire va lui enlever après l'avoir endormi. Il y avait aussi un peu d'infection. Il était très maigre, nous avons compté que cela fait 12 jours qu'il est dehors seul », poursuit Mme Henley. « Nous allons nous cotiser et lancer une collecte de fonds d'ici deux jours afin de pouvoir payer les soins. »

Un dénouement heureux, donc, pour ce vagabond, puisque même si son propriétaire ne s'est pas manifesté, plusieurs personnes se sont déjà proposées pour le garder. « Plusieurs personnes nous ont appelés pour dire qu'ils avaient perdu leur husky, mais ce n'était pas lui. Il se peut qu'il ait été abandonné à la suite d'un déménagement, nous ne le savons pas. Mais il y avait un bout de chaîne autour de son cou. Nous trouvons cela déplorable que des gens laissent filer leur chien ainsi, c'est immature d'acheter un chien pour ensuite s'en débarrasser », conclut Mme Henley.

Un groupe Facebook a été créé pour retrouver le chien : « Retrouvons le petit vagabond (Rimouski et les environs) ».