Sections

Hausse de l’anglais à Rimouski : Statistique Canada admet son erreur


Publié le 11 août 2017

Recensement 2016.

©Photo gracieuseté - Archives

Statistique Canada indique que les résultats du Recensement de 2016 sur la langue seront mis à jour la semaine prochaine et regrette tout inconvénient causé par cette erreur.

C’est ce qu’indique l’organisme national sur sa page Facebook : « Plus tôt cette semaine, Statistique Canada a été informé de certaines incohérences dans les résultats du Recensement de 2016 concernant la langue anglaise dans certaines collectivités de la province de Québec. »

Après un examen approfondi, l’organisme a constaté qu’une erreur dans un programme informatique a mal classifié des réponses aux questions sur la langue pour environ 61 000 personnes. « Nous travaillons avec diligence pour corriger les renseignements et publier des résultats mis à jour la semaine prochaine. Nous prenons également des mesures pour consolider nos procédures de contrôle de la qualité », précise l’organisme.

Des données contestées

Selon les données de recensement de 2016 de Statistique Canada, la Ville de Rimouski aurait subi une augmentation de sa population de langue maternelle anglophone de 160 % depuis le dernier recensement de 2011, un état de fait contesté par le maire de Rimouski, Marc Parent.

Marc Parent estimait en effet qu’il s’agissait plutôt d’une erreur dans les statistiques. « J’ai beaucoup de difficulté à croire qu’un telle augmentation est réelle. Cela correspondrait environ à la même proportion d’augmentation de la population de la ville en général. Je pense que c'est une erreur. »

La commissaire aux langues officielles par intérim, Ghislaine Saikaley, a également exprimé ses préoccupations hier (jeudi) quant à la fiabilité des données du recensement de 2016 concernant les communautés anglophones au Québec, dévoilées la semaine dernière par Statistique Canada.