Sections

Projet de recherche sur l’utilisation de produits forestiers dans la bière à Rimouski


Publié le 12 septembre 2017

.

©Photo Depositphotos.com – Wavebreakmedia

Le projet de recherche, mené par la microbrasserie rimouskoise Le Bien le Malt, porte sur l’élaboration de bières à valeur ajoutée à partir d’ingrédients forestiers, comme les bourgeons de bouleau jaune et de peuplier baumier.

La microbrasserie lance à cette occasion un partenariat avec le Cégep de Baie-Comeau dans le cadre du Programme d’innovation dans les collèges et la communauté du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

Le projet de recherche vise à déterminer comment extraire le plus efficacement le potentiel aromatique des espèces retenues et leur impact sur la stabilité et la conservation de la bière. Les tests seront effectués avec les bourgeons et ramilles du bouleau et du peuplier qui ont été récoltés au printemps 2017, directement en forêt, par Nadia Vaillancourt de La Cabottine-saveurs indigènes, une entreprise spécialisée dans la cueillette d’espèces forestières.

Le projet devrait s’étendre de quatre à six mois et les premiers brassins seront disponibles lors d’une soirée de dégustation à brasserie Le Bien le Malt au cours de l’hiver prochain. Le Bien le Malt travaille déjà avec d’autres espèces forestières tels que le mélèze, le sapin, l’épinette noire et blanche, le pin blanc et le cèdre.

Ce projet de recherche s’inscrit dans les travaux actuels de la brasserie qui développe en ce moment deux nouvelles séries de bières, brassées avec des ingrédients récoltés à même le territoire bas-laurentien. Le projet Forestier et le projet Maritime mettent en valeur la dualité de la région, à la fois forestière et maritime.