Sections

Une première phase achevée pour le complexe glaces-piscines de Rimouski


Publié le 15 septembre 2017

La phase d'excavation du futur complexe glaces-piscines de Rimouski, qui a duré un peu plus de deux mois, prend fin et la structure d’acier du futur bâtiment sera mise en place aux alentours du 6 novembre. La Ville de Rimouski a organisé un tour du propriétaire pour les médias ce vendredi après-midi.

Le chef de projet pour la Ville de Rimouski, Dany Morin, a indiqué que les travaux avancent bon train et qu’aucun dépassement de coût ni de délai n’est à entrevoir pour le moment. « Notre point de mire est la structure d’acier, qui devrait arriver vers le 6 novembre. Les dessins d’ateliers sur la structure sont complétés. La structure arrivera déjà peinturée et cela débutera par les piscines, du côté Ouest (rue Belzile) vers le côté des glaces, à l’Est. »

« Cela fait deux mois que le chantier a commencé, nous avons compté 2 800 voyages de camions 10 roues qui ont été sortis du site. C’est une firme locale, la firme Léon Chouinard, qui a travaillé conjointement avec les camionneurs et artisans de la Ville de Rimouski et de la région. C’est d’1,2 M$ de retombées directes dans le milieu. Je félicite l’entrepreneur général d’avoir fait confiance aux entrepreneurs locaux », a indiqué pour sa part le maire de Rimouski, Marc Parent.

Une quinzaine de travailleurs se sont mis à pied d’œuvre lors de la phase d’excavation. Leur nombre pourrait monter jusqu’à 80 lorsque la mécanique et l’électricité seront installées. « Sur un contrat de 40 M$, il y a déjà presque 10 M$ de sous-traitance locale, soit près de 25 % et ce n’est pas terminé », ajoute M. Morin.

Le complexe glaces-piscines de Rimouski comportera, côté Est (à droite), deux patinoires côté Est, une de dimension olympiques et une de dimension nord-américaine, et côté Ouest (à gauche), un bassin semi-olympique de 25 mètres x 25 mètres, un bassin récréatif de 15 mètres x 15 mètres et un Kino-Rivière.

©Photo TC Media - Adeline Mantyk

Excavation achevée

La phase d’excavation du complexe est presque achevée, alors que les murs de fondations sont en train d’être montés. « Il y a beaucoup d’ouvrage en sous-terrain, pour commencer l’excavation, c’est assez long, parce qu’il y a beaucoup de choses techniques avant que les murs de fondations soient montés. On est sur le roc à certains endroits, on a des pieux également, pour aller chercher le roc.»

L’objectif de l’entrepreneur est de fermer la partie piscines pour les Fêtes : « Ce ne sera pas les murs finaux, mais la toiture et des installations temporaires pendant l’hiver pour permettre de chauffer après les Fêtes. La partie glaces va se monter jusque Noël et par la suite, des revêtements extérieurs vont commencer. Les murs vont être montés pour pouvoir chauffer vers février. »

Haut de quatre étages

Le bâtiment, qui fera l’équivalent d’un immeuble de quatre étages de hauteur, sera en partie porté par le roc. « Tout le bâtiment extérieur est sur des pieux. Le bâtiment porte en général sur le roc, mais à la place de creuser dans le roc, on a établi de mettre des pieux. Nous avons demandé un mandat supplémentaire dans les plans et devis pour faire plus de sondages. Souvent les surprises sont dans l’excavation et on a respecté presque au pouce près nos sondages et nos évaluations. »

Côté chauffage, 25 puits de géothermie de 500 pieds de profondeur seront nécessaires pour le bâtiment lors des températures plus froides, avant que l'électricité soit utilisée. Selon M. Morin, il s’agit d’un système complet de chauffage assez unique au Québec : « C’est un système de déshumidification des glaces qui permet d’avoir moins de gouttes d’eau sur la glace ou sur les vitres lors des différences de températures avec l’extérieur lorsque le mois de mai arrive. Du côté de la piscine, c’est une machine qui ramasse l’humidité et qui sort avec du chaud 24 h/24 h, c’est ce qui va faire chauffer tous les bâtiments. Les compresseurs des glaces récupèrent la chaleur qui sert au chauffage radiant. Les céramiques dans la section piscine seront chauffées et en-dessous des glaces aussi. Les estrades côté glaces seront toutes en chauffage radiant, on devrait être assis à environ 15 degrés pour un match de hockey. »