Sections

15 $ de l'heure: la FTQ demande aux candidats de se prononcer


Publié le 12 octobre 2017

Le président du Conseil régional FTQ, Yanick Proulx et le représentant régional de la FTQ, Alain Harrisson.

©Photo TC Media – Jean-Philippe Langlais

SALAIRE MINIMUM. Le Conseil régional de la FTQ interpelle les candidats aux élections municipales du 5 novembre afin qu'ils se positionnent en faveur du salaire minimum à 15 $ de l'heure.

La position de la FTQ consiste en une augmentation annuelle du plancher salarial de 75 cents pour atteindre les 15 $ en 2022. L'organisation syndicale estime que le dossier du salaire horaire à 15 $ s'avère un enjeu électoral important dans la présente campagne. Les candidats de l'ensemble du territoire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine sont invités à prendre position sur ce dossier.

« On ne se mêlera pas de politique municipale. On ne prendra pas position pour un candidat ou pour un autre. Mais c'est clair que c'est un enjeu qui nous touche beaucoup. On pense que les gens seront fortement encouragés à voter et appuyer des candidats qui vont aller en ce sens », mentionne le président du Conseil régional de la FTQ, Yanick Proulx

Économie des communautés

Les secteurs d'activités comme le tourisme, la restauration et le commerce de détail offrent souvent des emplois sous les 15 $ de l'heure. La FTQ est d'avis que les organisations municipales ont intérêt à ce que le salaire minimum soit rehaussé. Le Conseil régional de la FTQ espère aussi que les municipalités prêchent par exemple à titre d'employeurs, et garantissent un salaire plancher de 15 $ de l'heure.

« C'est en augmentant ce revenu qu'il y aura plus d'argent d'injecté dans l'économie locale. Quelqu'un qui passe de 13 $ à 15 $, le 2 $ qu'il gagne de plus n'est pas mis dans un paradis fiscal. Il va consommer localement ou il va probablement faire une dépense qu'il n'aurait pas été en mesure de faire à 13 $ de l'heure. Forcément, ce sont des entreprises locales qui en profiteront », soutient M. Proulx.

Au Québec le salaire minimum actuel est de 11,25 $. En 2016, près de 220 000 personnes travaillaient au salaire minimum. Du nombre, 59 % sont des femmes. La FTQ évalue à 930 000 le nombre de travailleurs qui obtiennent un taux horaire de 15 $ ou moins.