Sections

Améliorer l’égalité des chances à l’emploi pour les nouveaux arrivants à Rimouski


Publié le 12 octobre 2017

Cédric Bouillon

©Photo TC Media - Adeline Mantyk

Le candidat au poste de conseiller dans le district Terrasse Arthur-Buies, Cédric Bouillon, veut élaborer un plan d'actions qui permettra d’améliorer l’égalité des chances à l’emploi pour les nouveaux arrivants, immigrants et réfugiés, à Rimouski.

Le candidat souhaite par le fait même éliminer ce qu’il qualifie de discrimination à l’embauche. « Une étude a été faite en 2012 par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, qui a démontré que sur plus de 500 cv avec compétence et expérience égale, il y avait un taux de discrimination à l’embauche de 35 %. Ces chiffres peuvent varier selon l’emplacement géographique, les secteurs d’activités ou autres facteurs », explique M. Bouillon.

Pour réaliser le plan d’actions dont il parle, M. Bouillon préconise que la Ville travaille en étroite collaboration via des consultations avec l’organisme Accueil et Intégration Bas-St-Laurent. Le candidat pense également qu’il serait possible d’apporter une subvention avec un but précis, soit l’accueil et l’intégration sociale et professionnelle, afin d’aider les organismes concernés à offrir une aide qui répond à la réalité.

« Il serait important d’élaborer un plan ou document avec les intervenants du milieu du commerces et des industries comme la SOPER et l’association des marchands, afin de mieux préparer les ressources humaines des entreprises de Rimouski pour démystifier le vrai du faux sur les perceptions et mythes des nouveaux arrivants, surtout lors d’un premier emploi », d’avancer le candidat.

M. Bouillon propose aussi de mettre en place, une ou deux fois par an, un événement de rencontre des arrivants et des citoyens natifs ou qui sont dans la région depuis longtemps afin de faciliter le premier contact et développer un réseau social.

Le candidat dit vouloir rendre la Ville de Rimouski plus attractive pour les nouveaux arrivants afin d’augmenter la diversité et enrichir l’aspect culturel, économique et social de Rimouski. « On n’a qu’à penser aux restaurants Parfum de Corée, La Mexi-Cana, La Rose des sables ainsi que le Festival Interculturel de Rimouski ou l’épicerie Le Marché du Monde. Des découvertes impossibles dans la région il y a 20 ou 30 ans de cela »