Sections

Candidats invités à s’intéresser à l’avenir de Rimouski-Est


Publié le 12 octobre 2017

La principale menace à la sécurité des résidents de Rimouski-Est demeure la même, selon Jacques Saint-Pierre.

©Photo TC Media - archives

SÉCURITÉ.  Un citoyen de Rimouski-Est bien connu pour ses revendications, Jacques Saint-Pierre, interpelle les candidats à la mairie pour réclamer plus de sécurité dans son district.

Hiver comme été, Jacques Saint-Pierre, dont la maison se trouve à quelques dizaines de mètres du terminal de Suncor, se préoccupe de la sécurité à Rimouski-Est.
Photo TC Media - Pierre Michaud

La Ville de Rimouski a déposé un projet de remise en valeur du quartier en mai dernier, incluant des mesures pour améliorer la sécurité du transport de l’essence en provenance du terminal de Suncor et pour favoriser le développement résidentiel et commercial. Une solution prônée par la Ville est de construire une rue entre le parc industriel et le terminal pétrolier. Cependant, Jacques Saint-Pierre, qui assistait à l’assemblée d’information où le plan a été présenté, ne croit pas à l’efficacité de ces mesures.

Les problématiques restent les mêmes; les risques d’accident, la pollution, et le trafic que devront « couper » les piétons pour traverser sont similaires.

Jacques Saint-Pierre, citoyen

« Prolonger une rue du parc industriel vers le quai de Rimouski pour y acheminer le trafic lourd ne solutionne rien. Ça ne fait que déplacer le camionnage des rues Lebrun et Goulet vers une artère unique, au centre de notre communauté. Les problématiques restent les mêmes; les risques d’accident, la pollution, et le trafic que devront « couper » les piétons sont similaires. Ce projet garde le terminal de Suncor au même endroit et lui aménage une voie d’accès totalement inacceptable. En plus, ce projet de plusieurs millions de $ sera extrêmement long à réaliser », estime-t-il.

Proposition

Cécilia Michaud
Photo gracieuseté

« Pourtant, en contrepartie, un projet fort simple et peu coûteux, proposé par les citoyens, a été rejeté – à notre avis pour favoriser les entreprises au détriment des résidents- soit le prolongement de la rue de l’Expansion vers l’Est, pour rejoindre Lebrun. Tout le camionnage pourrait être redirigé vers le parc industriel et emprunter la montée Industrielle pour rejoindre le quai. Ça éliminerait le trafic lourd à peu de frais. On pourra alors fermer les rues Lebrun et Goulet pour éliminer totalement le trafic du parc industriel et des véhicules tout terrain », affirme celui qui indique, dans une lettre à TC Media, parler aussi au nom du comité de citoyens.

Décrépitude

Jacques Saint-Pierre s’inquiète également de la décrépitude des installations portuaire et aéroportuaires et de l’intersection du boulevard St-Germain et de la 8e avenue où des accrochages sont très fréquents.

Selon la conseillère réélue Cécilia Michaud, « La machine est en marche et le plan de remise en valeur sera réalisé par le prochain conseil. Notre priorité sera l’aménagement de la nouvelle rue du parc industriel. »