Sections

Marc Parent ressort son vélo!


Publié le 8 octobre 2017

Marc Parent

©Photo gracieuseté

CAMPAGNE. Le maire sortant et candidat à la mairie de Rimouski, Marc Parent, ressort son vélo pour aller à la rencontre des électeurs.

Il l’avait fait en 2013 pour sa première campagne comme conseiller, alors qu’il se présentait au Bic. M. Parent explique que son vélo lui permet de couvrir une plus grande distance, tout en étant capable d’interagir d’une façon différente avec les électeurs.  « En vélo, je peux facilement voir les gens qui sont à l’extérieur de leur résidence et les aborder.  Je trouve cette façon de faire moins intrusive que de cogner aux portes et de déranger les familles, la fin de semaine » précise-t-il.

À propos de vélo, Marc Parent en profite pour commenter le dossier de la 2e rue. Il mentionne qu’il est tout à fait possible de se pencher à nouveau sur ce dossier, compte tenu des commentaires de la population.  « Il ne faut toutefois jamais perdre de vue l’importance de créer des aménagements qui tiennent compte de la sécurité à la fois des piétons, des cyclistes et des automobilistes.  Si nous pouvons faire mieux en assurant la sécurité de tous, je suis ouvert. » Il rappelle que la Ville a déjà modifié sa position pour l’aménagement réalisé au coin du boul. Arthur-Buies et Sirois, à la suite des commentaires des résidents.

Accueil

Marc Parent se dit heureux de rencontrer les citoyens et citoyennes de Rimouski.  « Les gens sont accueillants et semblent aimer discuter avec moi.  Dans le secteur de Terrasse Arthur-Buies, je viens juste de rencontrer un nouveau résident qui demeurait auparavant dans une autre municipalité de la région, qui avait besoin de davantage de services.  Un ami lui avait suggéré de déménager à Québec et il lui a répondu: « Pourquoi est-ce que j’irais à Québec alors qu’on a tout ce qu’il faut à Rimouski ?»  C’est toujours plaisant d’entendre ce genre de commentaire », mentionne le candidat à la mairie de Rimouski.

Deux Marc Parent à la mairie?

Par ailleurs, oh surprise à la suite de la fin de la période des mises en candidature, il y a un autre Marc Parent en lice, à la mairie de… Saint-Rémi-de-Tingwick! C’est une municipalité de 474 personnes, au centre du Québec, dans le comté d’Arthabaska. « Ça m'a fait sourire d’apprendre ça... Je me suis habitué à un Marc Parent qui était chef de police à Montréal, mais je ne connais pas celui-là », conclut le maire sortant.