Sections

Jean Richard questionne la légitimité de la rencontre des conseillers


Publié le 5 septembre 2017

Le candidat à la mairie de Rimouski, Jean Richard, a voulu obtenir des éclaircissements quant à une récente rencontre entre les conseillers, au sujet de la candidature du maire en poste, Marc Parent.

©Photo TC Media – Jean-Philippe Langlais

ÉLECTIONS. Présent à l'assemblée publique du conseil municipal de Rimouski de mardi, le candidat à la mairie Jean Richard a questionné les élus sur leur rencontre tenue le 21 août, où les conseillers ont levé l'engagement du maire Marc Parent de ne pas solliciter de mandat à la mairie.

« Est-ce que la greffière a reçu un avis de convocation en bonne et due forme pour la réunion que vous avez eu après le conseil de Ville, la dernière fois? Autrement dit, est-ce que cette réunion avait force? », a questionné d'entrée de jeu M. Richard.

Le conseiller de Sainte-Odile, Donald Bélanger, a été à l'origine de cette réunion. Tous les conseillers ont été invités. L'ensemble des élus y ont pris part, à l'exception de M. Parent ainsi que le conseiller et également candidat à la mairie, Pierre Chassé.

Le conseiller de Sainte-Odile, Donald Bélanger.
Photo TC Media – Jean-Philippe Langlais

« Effectivement, M. Parent avait dit lors de nos rencontres: "Je serai maire jusqu'au 5 novembre et je vous promets que ne me représenterai pas (à la mairie)". Il n'y a pas de résolution qui a été passée là-dessus. Après, ça grenouillait d'un peu partout. J'ai invité les membres du conseil à une rencontre parce que tout le monde ici était interpelé par les journalistes et par d'autres citoyens à savoir si M. Parent a cassé sa promesse. J'ai dit: "S'il y en a qui veulent venir à cette rencontre, qu'ils viennent". On s'est entendu sur le fait qu'on ne tenait pas compte de sa promesse et qu'il pouvait se présenter comme tel à la mairie », explique M. Bélanger.

Jean Richard a poursuivi: « Est-ce que tout le monde était au courant que M. Chassé n'était pas en accord avec cette réunion-là, ce qui aurait pu changer le type de rencontre? »

Donald Bélanger a rappelé que la réunion n'a pas été tenue dans le but de voter pour ou contre la levée de l'engagement de Marc Parent et souligne que cette rencontre n'a pas eu lieu à la demande de ce dernier. « Je voulais que les gens puissent s'exprimer là-dessus et que chacun puisse dire ce qu'il pensait. On voulait échanger là-dessus simplement. Cela a permis à M. Parent de prendre la décision qu'il veut et aux autres de s'exprimer là-dessus. »

Absent lors de la rencontre, Pierre Chassé a quant à lui indiqué ne pas s'objecter à la candidature de Marc Parent. « C'est à lui à vivre avec ce contrat moral. Je me présente et c'est tout. On est encore allé sur ce terrain et j'essaie de l'éviter depuis le début. »

Climat serein, assure le maire

Même si les élections municipales approchent et que les échanges peuvent parfois être houleux entre certains candidats, le maire Marc Parent assure que le climat au sein du conseil demeure serein. « C'est sûr qu'il y a de la fébrilité un peu entourant l'arrivée des élections. Je pense que c'est normal parce qu'il y a plusieurs des conseillers et le maire sont sur les rangs. C'est normal qu'il y ait un peu plus de fébrilité. Il y a toujours de bonnes discussions dans un conseil municipal, au plénier. Mais je peux vous assurer que le climat est extrêmement serein », dit-il.