Sections

Un autre conseiller de Mont-Joli intéressé par le poste de maire


Publié le 6 septembre 2017

Jacques Dumas.

©Photo TC Media - archives

ÉLECTIONS MUNICIPALES. Après Gilles Lavoie et Georges Jalbert qui ont finalement renoncé à poser leur candidature, c'est au tour du conseiller du district 5 de Mont-Joli de lorgner le poste de maire.

« Une chose est sûre : j'ai l'intention de revenir au conseil municipal, mais je n'ai pas encore décidé si ce sera comme conseiller ou maire. Il y a des considérations familiales dont je dois tenir compte, j'analyse tout ça » confirme Jacques Dumas, qui gère une garderie en milieu familial avec sa conjointe.

 Il faut être beaucoup plus agressif pour attirer des industries. On ne peut pas se contenter d'attendre le coup de téléphone.

Jacques Dumas

Élu en 2015 pour terminer le mandat de Stéphane Dupont, le conseiller Dumas dit avoir reçu plusieurs encouragements « de citoyens et de gens d'affaires » à se présenter à la succession de Danielle Doyer, pour qui il ne cache pas son admiration.

« J'ai beaucoup appris en l'écoutant et en la regardant travailler » souligne M. Dumas. « Intérieurement, j'aurais souhaité qu'elle continue un autre mandat. C'est triste qu'elle parte, mais je la comprends » poursuit le conseiller.

« Il faut continuer à travailler dans le même sens » dit-il. Préoccupé par la vitalité économique de sa ville, il croit qu'il faut « être beaucoup plus agressif pour attirer des industries. On ne peut pas se contenter d'attendre le coup de téléphone » souligne le conseiller Dumas, en donnant en exemple les places à combler dans le parc aéroportuaire. « Il ne faut pas non plus oublier notre centre-ville » ajoute Jacques Dumas.

Dans un autre registre, il souhaite que l'on donne des noms aux districts plutôt que des numéros. « Si vous demandez à un citoyen dans quel district il demeure, il y a peu de chances qu'il le sache. Par contre, si son district porte un nom, il y a fort à parier qu'il le saura. Des noms, ce n'est pas comme des numéros, c'est plus humain. Ce sont de petites choses, mais qui font aussi une différence » estime M. Dumas.

Rappelons que les conseillers Georges Jalbert et Gilles Lavoie ont aussi songé un temps à se présenter à la mairie, avant d'y renoncer. Jusqu'à maintenant, Martin Soucy, un policier de la Sûreté du Québec bientôt retraité, est le seul candidat déclaré pour succéder à Danielle Doyer.