Du pétrole à Rimouski?

Pierre Michaud pierre.michaud@tc.tc
Publié le 5 novembre 2014

Mario Lévesque est ici à droite, portant la chemise blanche.

©Photo gracieuseté

Le président de l'Association québécoise des fournisseurs de produits pétroliers et gaziers, Mario Lévesque, affirme qu'on a découvert récemment du pétrole dans la région de Rimouski.

C'est ce qui ressort notamment de l'entrevue accordée par M. Lévesque à la station CHOI FM de Québec, ce mercredi. M. Lévesque a expliqué qu'il y a encore bien des étapes à passer avant d'en arriver à une production commerciale mais qu'une entreprise de prospection a découvert un pétrole de très bonne qualité quelque part entre Squatec, Rimouski et Mont-Joli. "Mais ce pétrole est sous une couche rocheuse de 1 km et était difficile à détecter, ce qui est maintenant possible avec la technologie récente. C'est comme si on avait découvert une Chevrolet 1957 flambant neuve dans une cour de concessionnaire automobile", a-t-il dit.

"C'est un potentiel immense", poursuit celui qui avait organisé un Sommet sur le pétrole et le gaz à Rimouski, à l'été 2013. M. Lévesque était alors débordant d'enthousiasme. Il avait confié à l'auteur de ces lignes qu'il estimait que Rimouski pourrait devenir la "Aberdeen" du Québec. Cette ville située en Écosse est le carrefour de la production pétrolière au Royaume-Uni, en raison de la présence des plateformes de forage dans la mer du Nord. Les possibilités multiples de transport et la centralisation des services gouvernementaux joueraient en faveur de la capitale du Bas-Saint-Laurent, tout comme le fait qu'il risque d'y avoir de plus en plus de travaux en rapport avec cette industrie en Gaspésie et sur Anticosti.

Mais le sommet a été annulé pour des raisons obscures. Et selon Martin Beaulieu, directeur général de la Société de promotion économique de Rimouski (SOPER), M. Lévesque n'est jamais revenu à la charge pour le reporter.