La Librairie boutique Vénus change de mains

Adeline Mantyk adeline.mantyk@tc.tc Publié le 6 janvier 2016

Marie-Ève Boulet, Audette Landry, fondatrice de la librairie boutique, et Geneviève Gagnon.

©Photo TC Media - Adeline Mantyk

TRANSACTION. Depuis le 22 décembre, ce ne sont pas deux mais bien quatre mains qui tirent désormais les ficelles de cette institution rimouskoise, celles de deux entrepreneures dynamiques, Geneviève Gagnon et Marie-Ève Boulet.

Leur but est de poursuivre la mission et la philosophie de l’entreprise créée il y a 32 ans à Rimouski par Audette Landry et Irène Durand, deux femmes visionnaires qui désiraient offrir de l’emploi à des femmes dynamiques tout en offrant un service personnalisé de qualité : « Lorsqu’on a ouvert, nous avions l’ambition que la librairie soit aussi une boutique et une galerie d’art. Le monde, à cette époque tout comme aujourd’hui, était en pleine effervescence ! », se souvient Mme Landry, qui se dit fière et heureuse de passer le flambeau à deux jeunes femmes qui ont de la suite dans les idées. « Cela faisait plusieurs années que je pensais à vendre, explique Mme Landry, demeurée seule propriétaire depuis le départ de son associée, et avec Mme Gagnon et Mme Boulet, j’ai frappé la bonne balle, c’est un circuit ! »

Marie-Ève Boulet est originaire de Grande-Vallée et fait partie d’une famille d’entrepreneurs de Gaspésie et avec Geneviève Gagnon, elles ont acquis une solide expérience dans le commerce de détail. Elles habitent toutes deux aujourd’hui à Rimouski. « Je caressais le rêve d’avoir mon entreprise depuis longtemps, précise Mme Gagnon, également maman à plein temps, et partager les responsabilités avec une associée de la trempe de de Marie-Ève me permet de concilier travail et famille ».

Gardant toute discrétion sur le montant de la transaction, les trois femmes assurent tout de même qu’elles ont toutes trois été satisfaites. Les deux jeunes femmes assurent aussi qu’elles conserveront tous les emplois de l’entreprise, qui compte une dizaine d’employées : « Les femmes qui travaillent ici possèdent une solide expérience de leur métier, elles sont un atout indissociables pour l’entreprise et, gage de la saine gestion de l’entreprise, certaines sont là depuis 20 ans et plus. Les clients sont chouchoutés avec elles. », précise les deux entrepreneures.

Le principal défi pour elle sera de maintenir ce qui est en place : « Nous mettrons la boutique en ligne à moyen terme mais dans un premier temps, nous voulons nous imprégner de Vénus, y planter nos racines. Nous avons beaucoup d’idées pour la suite et nous allons travailler de concert avec les libraires », précise Mme Gagnon, qui indique ne pas souhaiter changer le nom de cette institution régionale.

De son côté, Audette Landry, qui a déménagé à Montréal, quitte le navire avec le sentiment du devoir bien accompli : « Je suis fière d’avoir pu faire perdurer cette librairie indépendante, bien implantée dans son milieu, qui tire son épingle du jeu depuis sa création, en 1983, en proposant des produits originaux et raffinée par la personnalisation du service ».

Les nouvelles propriétaires organisent une journée porte ouverte samedi, avec plusieurs surprises au programme et un rabais de 15 % aux visiteurs de la librairie-boutique.

La Librairie boutique Vénus change de mains

Adeline Mantyk adeline.mantyk@tc.tc Publié le 6 janvier 2016

Marie-Ève Boulet, Audette Landry, fondatrice de la librairie boutique, et Geneviève Gagnon.

©Photo TC Media - Adeline Mantyk


TRANSACTION. Depuis le 22 décembre, ce ne sont pas deux mais bien quatre mains qui tirent désormais les ficelles de cette institution rimouskoise, celles de deux entrepreneures dynamiques, Geneviève Gagnon et Marie-Ève Boulet.

Leur but est de poursuivre la mission et la philosophie de l’entreprise créée il y a 32 ans à Rimouski par Audette Landry et Irène Durand, deux femmes visionnaires qui désiraient offrir de l’emploi à des femmes dynamiques tout en offrant un service personnalisé de qualité : « Lorsqu’on a ouvert, nous avions l’ambition que la librairie soit aussi une boutique et une galerie d’art. Le monde, à cette époque tout comme aujourd’hui, était en pleine effervescence ! », se souvient Mme Landry, qui se dit fière et heureuse de passer le flambeau à deux jeunes femmes qui ont de la suite dans les idées. « Cela faisait plusieurs années que je pensais à vendre, explique Mme Landry, demeurée seule propriétaire depuis le départ de son associée, et avec Mme Gagnon et Mme Boulet, j’ai frappé la bonne balle, c’est un circuit ! »

Marie-Ève Boulet est originaire de Grande-Vallée et fait partie d’une famille d’entrepreneurs de Gaspésie et avec Geneviève Gagnon, elles ont acquis une solide expérience dans le commerce de détail. Elles habitent toutes deux aujourd’hui à Rimouski. « Je caressais le rêve d’avoir mon entreprise depuis longtemps, précise Mme Gagnon, également maman à plein temps, et partager les responsabilités avec une associée de la trempe de de Marie-Ève me permet de concilier travail et famille ».

Gardant toute discrétion sur le montant de la transaction, les trois femmes assurent tout de même qu’elles ont toutes trois été satisfaites. Les deux jeunes femmes assurent aussi qu’elles conserveront tous les emplois de l’entreprise, qui compte une dizaine d’employées : « Les femmes qui travaillent ici possèdent une solide expérience de leur métier, elles sont un atout indissociables pour l’entreprise et, gage de la saine gestion de l’entreprise, certaines sont là depuis 20 ans et plus. Les clients sont chouchoutés avec elles. », précise les deux entrepreneures.

Le principal défi pour elle sera de maintenir ce qui est en place : « Nous mettrons la boutique en ligne à moyen terme mais dans un premier temps, nous voulons nous imprégner de Vénus, y planter nos racines. Nous avons beaucoup d’idées pour la suite et nous allons travailler de concert avec les libraires », précise Mme Gagnon, qui indique ne pas souhaiter changer le nom de cette institution régionale.

De son côté, Audette Landry, qui a déménagé à Montréal, quitte le navire avec le sentiment du devoir bien accompli : « Je suis fière d’avoir pu faire perdurer cette librairie indépendante, bien implantée dans son milieu, qui tire son épingle du jeu depuis sa création, en 1983, en proposant des produits originaux et raffinée par la personnalisation du service ».

Les nouvelles propriétaires organisent une journée porte ouverte samedi, avec plusieurs surprises au programme et un rabais de 15 % aux visiteurs de la librairie-boutique.