Entente de principe à être ratifiée chez TELUS

Pierre Michaud pierre.michaud@tc.tc
Publié le 18 octobre 2016

Les employés concernés par la proposition travaillent pour le service à la clientèle, les centres d’appel et les services de soutien au réseau, d’installation et de réparation de TELUS.

©Photo graciseuseté TELUS

MÉTALLOS. La firme de télécommunications TELUS et le Syndicat des travailleurs en télécommunication (STT), section locale 1944 du Syndicat des Métallos, se sont entendus sur les modalités d’une convention collective provisoire régissant environ 10 800 employés de TELUS à l’échelle nationale, dont 200 à Rimouski.

Le STT soumettra l’entente de principe à ses membres dans les prochaines semaines. Si la nouvelle convention de cinq ans obtient l’appui des membres, elle entrera en vigueur plus tard cette année et expirera le 31 décembre 2021. Ces employés travaillent pour le service à la clientèle, les centres d’appel et les services de soutien au réseau, d’installation et de réparation de TELUS.

« Les équipes de négociation de TELUS et du STT ont travaillé ensemble pour en arriver à une entente équitable qui assure un équilibre entre les besoins des membres de notre équipe, de nos clients et de nos actionnaires », affirme Darren Entwistle, président et chef de la direction de TELUS.

Craintes

Seul le président national du STT 1944 peut répondre aux médias et il a décidé de ne pas faire de commentaires. Par ailleurs, le président régional FTQ et conseiller syndical du SQET (Syndicat québécois des employés de TELUS), Yanick Proulx, connaît des éléments de cette entente et soutient que certaines propositions annoncent des négociations difficiles pour les prochains syndicats qui auront à négocier avec la partie patronale.

« Je respecte l'autonomie syndicale du STT 1944 Metallos et je ne commenterai pas davantage son cas, mais j'avoue être préoccupé par l'issue du vote sur l'entente qui est sur la table en ce moment, car nos deux groupes SCFP (Syndicat canadien de la fonction publique) seront en négociations en 2017 et cela représente 1 200 membres, dont près de 1000 à Rimouski seulement », indique-t-il.