Sections

Les hôtels de Rimouski font le pari de la qualité


Publié le 12 octobre 2017

Une rénovation effectuée récemment dans une chambre de l’Hôtel Rimouski.

©Photo gracieuseté

PROJETS. Les établissements hôteliers de Rimouski ont eu l’occasion de se mettre en valeur ces derniers temps, et tendent vers un degré de qualité inégalé.

Pendant que le projet de 100 chambres de Riôtel est sur la glace en raison d’un litige entre la Ville et Centre commercial Rimouski (division de Steckmar), le marché semble stable pour les principaux hôtels. On a pas besoin de plus de chambres, on a besoin de plus de qualité selon nos interlocuteurs. De son côté, Riôtel ne commente pas.

Les choses vont bien, mais pas au point de lancer des projets d’agrandissement. « Nous avons eu des éloges de nos visiteurs de marque avec Biomarine pour le service, et aussi pour notre table. On convient que la saison a été excellente mais l’été est toujours bon, dans l’Est du Québec. Ce n’est pas nécessairement là qu’on s’interroge sur le plan stratégique. Ce qui est à l’agenda chez-nous, c’est de continuer d’améliorer nos chambres. Nous avons refait la majorité des salles de bain; des suites ont été rénovées et deux étages ont été complétés pour les chambres régulières », indique le directeur général de l’Hôtel Rimouski/centre des congrès, Éric Saint-Pierre.

« C’est dans notre philosophie de faire des mises à jour régulières, parce qu’on vise un excellent degré de qualité. Avant de faire des chambres additionnelles, nous voulons avoir la pleine satisfaction du produit qu’on offre », poursuit-il.

Nouvelle attendue

Par ailleurs, une nouvelle attendue, la rénovation de l’Hôtel Gouverneur devrait se confirmer très prochainement. « Sherbrooke a rouvert le 31 août. On y a fait un fichu de bel hôtel. Il y a un nouveau concept pour la recherche : OTL Gouverneur Sherbrooke. On peut le découvrir sur Internet. C’est sûr que nous sommes l’établissement suivant à rénover pour la chaîne, mais je ne sais pas quand on l’annoncera. On pourrait être récompensés pour notre patience. En attendant, on a eu une très bonne saison estivale », soutient André Mongrain, le directeur général.

« Pour Le Navigateur et pour l’Empress, on a eu un été exceptionnel et ça se poursuit en octobre. Nous sommes encore au maximum cette semaine. Cela arrive de temps en temps que toutes les chambres sont prises à Rimouski, mais je ne crois pas que cela vaille la peine d’avoir un autre hôtel pour deux événements par année. Et en ce qui a trait à la qualité, c’est un concept qui est toujours mis à l’avant-plan chez-nous », commente aussi la directrice générale du Groupe hôtelier Le Navigateur, Geneviève Marquis.