Gestion de l’offre : le NPD demande au gouvernement libéral de se tenir debout


Publié le 20 avril 2017

Guy Caron, député néodémocrate de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basque

©Adrian Wyld / La Presse Canadienne

À la suite de commentaires formulés par le président américain Donald Trump, le NPD demande au gouvernement libéral de se tenir debout pour les producteurs laitiers du Canada et protéger le système de gestion de l'offre du Canada.

«Le gouvernement Trudeau doit se tenir debout pour les travailleurs et les fermiers canadiens », déclare Ruth Ellen Brosseau, porte-parole du NPD en matière d’agriculture. « Cela va au-delà des réductions tarifaires - il en va de la force de notre économie, de la santé de nos industries, de la sûreté de la nourriture que nous mangeons et de la viabilité de nos fermes familiales locales.»

Le NPD a régulièrement demandé aux libéraux de donner aux producteurs des garanties selon lesquelles la gestion de l'offre sera protégée dans le cadre de la renégociation de l'ALENA. Les libéraux sont demeurés pratiquement silencieux quant à leurs priorités dans toute future négociation.

« Nos fermes produisent des produits locaux de qualité, garantissent de bons emplois pour nos travailleurs d’ici. Elles sont essentielles pour notre économie régionale », explique Guy Caron. « Le gouvernement actuel ne fait absolument rien pour rassurer nos fermiers. C’est le silence radio le plus complet. Vous pouvez compter sur moi pour exiger du gouvernement qu’ils protègent intégralement la gestion de l’offre lors des renégociations sur l’ALENA », conclut Guy Caron.