Sections

La Chambre de commerce Rimouski-Neigette pourrait passer dans la catégorie « grande » chambre


Publié le 12 septembre 2017

François Dumont et Claire Gaudet

©Photo TC Media - Adeline Mantyk

La Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette (CCRIN) qui procède activement à l’inclusion des membres de l’Association des marchands de Rimouski (AMR), compte bien profiter de cette année d’effervescence pour passer dans la catégorie « grande chambre de commerce ».

La CCIRN, qui lançait sa saison avec enthousiasme devant 125 de ses membres ce mardi, espère pouvoir profiter d’un nombre de membres accru en raison du regroupement entre les deux associations, annoncé en juillet dernier : « La fédération des chambres de commerce du Québec est en train de revoir ses critères, et le qualificatif de « grande » chambre, qui signifie avoir 600 membres, pourrait passer à 500. Ce qui nous donnerait une chance de changer de créneau et de passer de moyenne à grande chambre et d’obtenir un siège de représentation à la Fédération, donc un poids majeur », explique la directrice générale de la CCIRN, Claire Gaudet.

La CCIRN compte actuellement 430 membres, selon son président François Dumont, élu cette année à la suite de Chantal Pilon, et pourrait accueillir 100 à 200 membres de plus : « L’AMR comptait 300 membres, mais il y avait des doublons entre les deux regroupements. On se retrouve avec un rapport de force supérieur. Potentiellement, avec l’arrivée des nouveaux membres, on espère être de 550 à 600 membres. Nous allons garder le nom de la CCIRN mais nous travaillons le remodelage de la mission pour amener une vision qui rejoindra les deux groupes. »

La directrice fait savoir que les cotisations aux membres n’ont pas augmenté depuis le regroupement : « Pour les membres de l’AMR, il s’agit du même tarif que celui qu’ils payaient dans l’AMR. »

Deux nouvelles catégories au Gala Reconnaissance

Pour sa 34e présentation, le Gala Reconnaissance, qui vise à souligner l’excellence des entreprises et des organismes de la région, comptera neuf catégories. Deux nouvelles ont fait leur entrée, « Entreprise de construction » et « Production et transformation » : « Il s’agit de besoins identifiés de nos membres, l’objectif est aussi d’en attirer de nouveaux. Sur le plan économique, ce sont des domaines extrêmement importants », explique Mme Gaudet. Les candidatures pour les neuf catégories seront acceptées jusqu'au 20 octobre, 16 h.

La directrice fait valoir que la catégorie Construction a été adoptée à l’unanimité par le comité de révision des catégories. « C’était une catégorie qui se sentait un peu à part. Le domaine de la construction représente près de 45 % de l’économie du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie. Du côté production et transformation, les entreprises appartiennent au domaine manufacturier, la production et transformation agricole ou l’économie circulaire. Cela rejoint beaucoup de nos membres », ajoute M. Dumont.

On va continuer à travailler dans nos dossiers macroéconomiques, car nous sommes un groupe de pression, l’autoroute 20, nous allons mettre la pression sur tout ce qui entoure le port de Rimouski, au niveau routier, maritime. On a eu un lac à l’épaule, les orientations sont claires, on va travailler sur ces enjeux. Avec l’arrivée de l’AMR, nous allons également travailler sur la dynamisation du centre-ville, le côté achat local, développer et bonifier les avantages aux membres. Une campagne d’achat local est en préparation et devrait débuter avant la fin de l’année, ajoute le président.

La CCIRN devrait organiser un débat entre les différents candidats à la mairie de Rimouski : « Si le lieu est déterminé et les partenaires déterminés, le débat aura lieu. Nous y travaillons », explique M. Dumont.

Pour la programmation de la saison 2017-2018 de la CCIRN : http://www.ccrimouski.com/

©Photo TC Media - Adeline Mantyk