Une école numérique en adaptation scolaire dans La Mitis


Publié le 23 mars 2017

Les élèves entourés de leurs enseignantes et d'administrateurs du CFER des Aviateurs.

©Photo TC Media - Sonia Lévesque

PREMIÈRE. Depuis septembre dernier, les 30 élèves en adaptation scolaire du Centre de formation en entreprise et récupération (CFER) des Aviateurs de Mont-Joli ont un nouvel outil pédagogique, un iPad, pour faciliter leurs apprentissages.

Rose Deschênes, Jennifer St-Laurent et Catherine Chouinard.
Photo TC Media - Sonia Lévesque

À la suite d'une expérience-pilote de trois ans, menée au CFER de Saint-Raphaël-de-Bellechasse à l'initiative du chercheur en éducation Thierry Karsenti, le Réseau québécois des CFER a investi 1 M$ sur trois ans pour permettre à ses centres de formation de bénéficier des avantages de cette technologie.

Avec le iPad, non seulement la façon d'enseigner change pour les enseignants mais la façon d'apprendre pour les élèves change aussi. Les applications qu'on leur apprend à utiliser leur facilitent la vie.

Cintya Desrosiers

Le CFER des Aviateurs a reçu une subvention couvrant 90 % des coûts de la facture de 23 000 $ pour devenir une école numérique.

Cintya Desrosiers, une des enseignantes du CFER des Aviateurs.
Photo TC Media - Sonia Lévesque

« Avec le iPad, non seulement la façon d'enseigner change pour les enseignants mais la façon d'apprendre pour les élèves change aussi. Les applications qu'on leur apprend à utiliser leur facilitent la vie » souligne une des quatre enseignantes du CFER, Cintya Desrosiers.

Un exemple : « Plusieurs de nos élèves ont des dysphasies, des dyslexies d'orthographie. Avec le iPad, ils sélectionnent le texte dont ils ont besoin, ils cliquent sur Prononcer et le iPad en fait la lecture. On peut changer le débit, la vitesse du débit de lecture, etc. C'est très facilitant » souligne madame Desrosiers.

Les élèves atteints d'un trouble du spectre de l'autisme ont la possibilité de créer un avatar pour leur permettre d'enregistrer un message et de le diffuser. « Ils sont moins timides, ils trouvent cela amusant de pouvoir se créer un personnage, et de créer aussi la bonne émotion » explique l'enseignante.

Avantages

Les avantages de l'usage pédagogique de l'iPad en adaptation scolaire sont nombreux : hausse de la motivation, de l'estime de soi, de l'autonomie pour nommer que ces trois-là parmi la quarantaine qui ont été identifiés par le chercheur Karsenti.  

« On a des élèves qui ont de grosses difficultés d'apprentissage ; on se rend compte que c'est facilitant pour eux d'avoir le côté tactile du iPad. Ils voient tout de suite le résultat, ils arrivent à faire des travaux dont le graphisme est impressionnant » souligne Cintya Desrosiers.

Le CFER des Aviateurs a aussi la chance d'être accompagné dans cette démarche par la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l'information et de la communication (TIC) en éducation. À ce titre, les enseignantes reçoivent de la formation qu'elles transmettent ensuite à leurs élèves âgés de 15 à 21 ans.

Le succès de l'expérience qui n'en est qu'à ses premiers balbutiements donne déjà le goût au CFER des Aviateurs de la partager avec d'autres classes de la Commission scolaire des Phares, y compris des classes de cheminement régulier.

Et ce n'est pas tout. « Dans le futur, on aimerait faire l'acquisition d'un robot humanoïde. Au CFER de Bellechasse, ils en ont acheté un. C'est un robot qu'on peut programmer entièrement, qui parle, qui peut danser. L'idée est de montrer aux élèves à programmer un outil, une machine ou un robot, et de penser '' je vais avoir telle réaction si je  clique sur telle commande ''. C'est extraordinaire » souligne avec raison Cintya Desrosiers.