Sections

Bois d'œuvre - Le ministre Blanchette entame une mission aux États-Unis


Publié le 8 août 2017

Bois d'œuvre - Le ministre Blanchette entame une mission aux États-Unis

©(Groupe CNW/Cabinet du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs)

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Luc Blanchette, s'est envolé lundi pour les États-Unis afin de soutenir l'industrie du bois d'œuvre résineux. Jusqu’à mercredi 9 août et du 13 au 15 août, il participera à une quinzaine de rencontres, notamment avec des élus et des associations de quincaillers et de constructeurs.

Le ministre se rendra dans quatre États américains, soit l'Indiana, l'Illinois, la Géorgie et la Caroline du Nord. Lors de ces rencontres, il échangera avec les représentants de diverses organisations sur leur vision et leur position relativement au litige sur le bois d'œuvre résineux et les sensibilisera à la position du Québec.

Cette mission constitue une autre manifestation concrète des nombreux efforts déployés par le Gouvernement du Québec, et de son engagement indéfectible envers l'industrie forestière québécoise depuis le début des négociations actuelles.

« Depuis la fin du précédent accord sur le bois d'œuvre résineux, je n'ai pas ménagé mes efforts auprès de nos voisins et de nos partenaires économiques du Sud pour démontrer les changements qui ont été apportés à la gestion forestière québécoise. La mise en œuvre d'un nouveau régime forestier en 2013 ainsi que son système de libre marché des bois constituent des avancées importantes. C'est surtout sur ces changements, demandés par la partie américaine, que je compte miser lors de mes rencontres des prochains jours. J'espère un règlement rapide pour en arriver à un nouvel accord qui tienne compte des efforts que nous avons entrepris à juste titre »  affirme Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Faits saillants :

·         Au Québec, 60 000 emplois et plus de 220 municipalités dépendent du secteur forestier.

·         L'industrie forestière a généré 6,6 milliards de dollars en retombées économiques en 2016.

·         Quatre-vingt-deux pour cent des exportations liées à l'industrie forestière sont destinées aux États-Unis, pourcentage qui grimpe à 98 % en ce qui concerne les exportations liées spécifiquement au bois d'œuvre.

·         Le Québec dispose d'un des régimes forestiers les plus rigoureux au monde basé sur l'aménagement durable des forêts et des principes de marché conformes aux règles du commerce international.