Action populaire Rimouski-Neigette se rapproche des chômeurs


Publié le 20 février 2017

Michel Dubé et Claude Guimond

©Photo TC Media - Adeline Mantyk

Action populaire Rimouski-Neigette devient membre du Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC) et se dote d’un volet assurance-emploi, cadrant avec sa mission de défense des droits des personnes sans emploi dans les MRC Rimouski-Neigette et La Mitis.

Action populaire travaillera en partenariat  avec le CNC, notamment dans le cadre de la campagne « Le Trou noir », visant à sensibiliser la population au phénomène du trou noir, la période de prestation terminée avant la reprise du travail : « Cela touche particulièrement les travailleurs saisonniers, très présents dans nos régions.

Claude Guimond, porte-parole du CNC, estime qu’il y a encore beaucoup à faire en termes d’accessibilité à l’assurance-emploi : « Il y a 16 000 travailleurs canadiens qui souffrent de ce phénomène, mais 40 % vivent au Québec et 27 % dans les provinces atlantiques. Chaque année, des drames humains sont vécus par ces travailleurs et leurs familles et cela vient toucher les régions et les industries, notamment celles de la pêche, de la forêt, du tourisme »

M. Guimond exige du gouvernement libéral qu’il règle le problème du « trou noir » : « Nous voulons que Bill Morneau (ministre fédéral des Finances) trouve une solution au prochain budget. Nous voyons une ouverture du gouvernement en ce sens et nous allons en profiter. » Michel Dubé, coordonnateur d’Action populaire, se réjouit de la décision du gouvernement de Justin Trudeau de réduire le délai de carence, le temps entre la perte d'un emploi et la première prestation, de deux à une semaine.

Se rapprocher des chômeurs

Michel Dubé affirme que ce volet existait déjà au sein d’Action populaire, mais qu’il était moins visible : « L’assurance-emploi est une suite logique à notre mandat. C’est un enjeu social de première importance dans lequel nous voulons mettre notre grain de sel. Nous offrirons de l’accompagnement et de l’information aux chômeurs, mais nous ne délaissons pas pour autant nos volets. »

M. Dubé fait valoir que prestation d’aide sociale et prestation d’assurance-chômage sont corrélées : « L’année dernière, 41 % des nouveaux demandeurs d’aide sociale l’ont fait en raison de l’inefficacité ou de la non-générosité du programme de chômage : 15 % des premières demandes ont été faites en raison de la fin des prestations d’assurance-emploi, 18 % à cause d’une perte d’emploi sans possibilité d’être admissible à l’assurance-emploi et 8 % à cause de prestations-chômage insuffisantes », déplore-t-il.

M. Dubé explique qu’Action populaire élargit ses mandats sans toutefois bénéficier d’un financement ajusté : « Depuis 15 ans, notre financement est le même. Et nous ne voulons pas tasser d’autres luttes car elles sont aussi importantes. »

Statistiques Canada donne un taux de chômage de 9,9 % pour le secteur Bas-Saint-Laurent et Côte-Nord pour la période du 12 février au 11 mars 2017, et estime qu’il faut avoir travaillé un minimum de 560 heures durant la période de référence pour recevoir des prestations.

Informations : Action populaire Rimouski-Neigette au 418-723-6306.