Sections

Place des Anciens combattants : une solution plutôt qu’un problème


Publié le 16 juillet 2017

La cathédrale, la Place des Anciens combattants, le stationnement et la partie restante de La Grande Place sont quatre enjeux majeurs de la démarche de remise en valeur du centre-ville.

©Photo TC Media - archives

CENTRE-VILLE. Le candidat à la mairie de Rimouski Pierre Chassé voit la Place des Anciens combattants comme un outil important dans la démarche de revitalisation du centre-ville.

Pierre Chassé au centre-ville.
Photo gracieuseté

On peut dire que plutôt que de considérer le réaménagement de la Place des Anciens combattants -qui a perdu la statue commémorative justifiant son nom- comme un boulet, il la considère comme une solution. L’espace plus ou moins vert concerné est au cœur du centre-ville de Rimouski, face à la cathédrale et au fleuve, mais occupé aussi par 100 cases de stationnement.

« C’est un sujet important. La Ville a provisionné 3 M$ pour le centre-ville et la direction générale est sur le dossier », remarque celui qui est aussi le conseiller sortant de Terrasse Arthur-Buies. « Je me suis rendu au centre-ville pendant deux soirs et j’ai réalisé qu’on sépare sans le vouloir les deux côtés de la rue Saint-Germain, au lieu de les relier. Pendant que tout le monde est entraîné d’un côté, c’est moins animé de l’autre et il y a là de quoi se préoccuper. Dans ce contexte, j’ai constaté que si on utilisait à bon escient la Place des Anciens combattants, elle pourrait devenir le lien entre les deux pôles. On doit trouver une façon d’améliorer la transition Est-Ouest », ajoute-t-il.

Le dossier le plus complexe

Pour la cathédrale, Pierre Chassé croit que « toute solution est envisageable, à condition qu’elle ne passe pas par la déresponsabilisation du conseil de Fabrique. » En matière de stationnement, le candidat croit que l’équilibre entre la place de l’auto au centre-ville vs les piétons et les cyclistes reste à faire. Il faudra être rassembleur. L’usage des parcomètres est à réévaluer.

Autre sujet brûlant, la partie restante du centre commercial La Grande Place : « C’est malheureux, mais c’est un dossier qui occupe la direction et la mairie depuis 12 ans. Il y a là un beau défi à relever, mais au-delà de la volonté politique, il faut considérer la présence d’une entreprise privée et que c’est sa propriété. Les aspects réglementaires sont aussi en cause. C’est le dossier le plus complexe du centre-ville, mais j’ai confiance car nous avons un comité très solide qui travaille sur la mise en valeur. » 

Note de la rédaction: La cathédrale, le stationnement, la Place des Anciens combattants et la partie restante de La Grande Place sont quatre grands morceaux de la démarche de rafraîchissement du centre-ville de Rimouski. Ce sujet occupera une place importante dans la campagne électorale municipale. Ces questions ont aussi été soumises aux autres candidats et nous y reviendrons. P.M.