Rondes et belles : un calendrier pour la bonne cause

Adeline Mantyk adeline.mantyk@tc.tc
Publié le 28 novembre 2016

Vanessa Ruest-Vignola, de Saint-Narcisse-de-Rimouski.

©Photo TC Media - Adeline Mantyk

MED SIZE GIRLS. Le mouvement « Med Size Girls », qui martèle que les femmes rondes et bien en chair sont sexy et doivent se sentir bien dans leur peau, fait paraître son premier calendrier de femmes rondes, au profit de l’Association québécoise de la prévention du suicide (AQPS).

Le calendrier, lancé officiellement le 25 novembre à Québec, a, pour le moment, été imprimé à 350 copies. « Les 12 femmes ont été sélectionnées parmi plus de 200 candidatures. Les calendriers, au coût de 15 $, sont disponibles à Rimouski pour la région dès aujourd’hui », explique Vanessa Ruest-Vignola, de Saint-Narcisse-de-Rimouski, qui s’occupe du mouvement « Med Size Girls » avec Alexandra Pascal, de Québec.

« Notre but est de montrer de belles femmes rondes, sans aucune forme de provocation. Les femmes sélectionnées portent de la lingerie, nous voulons montrer qu’on est toutes belles », explique la Narcissoise, qui fait elle-même partie du calendrier, tout comme Alexandra Pascal.

« On est toutes belles ! »

« Med Size Girls », qui prône l’acceptation de soi, a rejoint la cause de l’AQPS et s’engage à verser la totalité des profits liés à la vente du calendrier à l’association : « Tellement de gens sont touchés par ce drame, alors que plusieurs cas pourraient être évités. L’intimidation subie par certaines femmes et hommes peut conduire au suicide. On veut que les gens arrêtent les préjugés sur le physique. On n’est pas trop grosse, pas trop maigre, ni trop petite ni trop grande. On est comme on se sent bien, tout le monde mérite d’être accepté et d’être heureux », lance Mme Ruest-Vignola.

« Je possède moi-même des courbes et je suis petite, mais cela ne m’a jamais empêché de sortir, de parler et de m’amuser. J’aimerais qu’il en aille de même pour toutes les filles rondes. On est toutes belles ! »

Points de vente à Rimouski : Flash beauté et Atelier coiffure 212. Informations : page Facebook « Med Size Girls ».

Un mouvement qui suit une tendance mondiale

Le mouvement profite d’un certain engouement mondial pour la réhabilitation des femmes qui assument leurs rondeurs : « Cet engouement a ouvert une brèche dans laquelle nous essayons de nous glisser, au Québec et au Bas-Saint-Laurent. On sait qu’un minuscule commentaire sur le physique d’une fille ou d’une femme peut avoir une grande influence sur son estime de soi, et peut conduire à des problématiques aussi graves que l’intimidation ou le syndrome de la femme battue », explique Vanessa Ruest-Vignola.