Sections

Le consensus est trouvé, pour l’antenne de Vidéotron


Publié le 13 septembre 2017

Le site retenu se situe à peu près au centre de cette carte.

©Photo Google Maps

LE BIC. Le projet d’érection d’une antenne de télécommunications de 60 mètres de la compagnie Vidéotron, au Bic, fait maintenant l’objet d’un consensus avec les citoyens.

Marc Parent
Photo TC Media - Adeline Mantyk

Ce projet était contesté il y a près d’un an parce qu’il aurait pu polluer visuellement le paysage bicois, considéré comme un joyau par plusieurs, dont le maire, Marc Parent, qui est intervenu à titre de conseiller, l’an dernier. C’est d’ailleurs à la suite d’une assemblée de consultation orchestrée par la Ville la semaine dernière, qu’on a pu trouver un consensus sur le choix du site. Quatre-vingts personnes y ont pris part.

Le paysage de carte postale du Bic devait être affecté le moins possible.
Photo TC Media - archives

« Chaque citoyen du Bic avait reçu une invitation par la poste. Lors de la consultation précédente et dans les mois qui ont suivi, il y a eu plusieurs suggestions, par des citoyens, par des fonctionnaires et par moi-même. On en a retiré différentes alternatives à envisager. Vidéotron s’est vraiment relevé les manches et a pris le dossier très au sérieux. L’entreprise a pleinement reconnu l’importance du patrimoine naturel du secteur du Bic et a cherché activement des solutions. Elle recherche à la fois une desserte de téléphonie cellulaire efficace et le moins d’impact possible sur l’aspect visuel », exprime M. Parent

Pour le site, Vidéotron a donc, aussi, analysé un autre endroit que celui évoqué lors de la consultation de novembre dernier (Sud-Ouest de l'avenue Voyer et de la rue Saint-Elzéar, près de l’aqueduc), soit un lieu près des étangs aérés (face à Purdel, du côté Nord de la 132), qu’elle considère viable.

« Notre service d’urbanisme a fait une présentation permettant d’évaluer les pour et les contre des trois sites (ndlr: le troisième étant sur la montagne de l’Ermite derrière l’église). À la suite des commentaires des participants, il s’est dégagé une position que je vais présenter au conseil municipal pour adoption d’une décision finale. C’est le site à l’Ouest de l’avenue Voyer qui s’en dégage comme l’option privilégiée, avec un type d’antenne ayant le moins d’impact visuel », poursuit le maire.

Le projet devra être approuvé par le biais d’une modification réglementaire. Vidéotron devra aussi négocier des droits de passage sur trois terrains privés.