Jennie Fortier et André Viens, de Ste-Flavie, lauréats d’un Prix du Patrimoine du Bas-Saint-Laurent

Roger Boudreau redaction_rimouski@tc.tc Publié le 18 septembre 2014

Le Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent, les municipalités régionales de comté du territoire ainsi que les partenaires de l’événement ont décerné neuf prix dans le cadre de la 9è édition des Prix du patrimoine du Bas-Saint-Laurent. La cérémonie s’est déroulée en l’église de St-Elzéar-de-Témiscouata lors d’un gala organisé par la MRC de Témiscouata et réunissant quelque 130 personnes. Trente-deux finalistes, provenant des huit MRC de la région, étaient en lice pour ces prix.

Partenaire de l’événement, le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, ministre délégué aux Transports et à l’implantation de la stratégie maritime et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, monsieur Jean d’Amour, souligne « que le Bas-Saint-Laurent est renommé pour son patrimoine matériel et immatériel. Plusieurs organismes et municipalités contribuent à sa sauvegasrde et à sa mise en valeur. Leurs actions ont assurément des retombées significatives sur les plans culturel, économique et touristique » a-t-il déclaré.

Jennie Fortier et André Viens pour la restauration de la maison Ross à Sainte-Flavie ont gagné un Prix dans la catégorie Sauvegarde, restauration et conservation.

C’est en 2003 que le coupe Fortier-Viens a eu le coup de foudre pour la maison ancestrale de la famille Ross, avec comme projet de lui redonner un jour son aspect original.

L’année exacte de sa construction n’est pas connue mais plus écrits laissent croire qu’elle remonte à la fin de l’année 1820. Ayant apprivoisé la maison, amassé de la documentation et trouvé des ressources-conseils, les propriétaires ont amorcé en 2012 des travaux majeurs de restauration. La pose d’un revêtement en pin semblable à celui d’origine, d’un toit de tôle à baguette et de fenêtres en bois à battants, la construction d’un appentis bien intégré ont permis de redonner à maison de ferme de style néoclassique son allure d’antan.

Le savoir-faire d’artisans locaux, l’utilisation de matériaux qui respectent l’époque et fabriqué régionalement, tous ces principes ont guidé le projet de restauration. Juchée sur son promontoire en territoire agricole, cette demeure a pu ainsi retrouver toute sa prestance.

Félicitations au couple Fortier-Viens de Ste-Flavie!

Jennie Fortier et André Viens, de Ste-Flavie, lauréats d’un Prix du Patrimoine du Bas-Saint-Laurent

Roger Boudreau redaction_rimouski@tc.tc Publié le 18 septembre 2014

Le Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent, les municipalités régionales de comté du territoire ainsi que les partenaires de l’événement ont décerné neuf prix dans le cadre de la 9è édition des Prix du patrimoine du Bas-Saint-Laurent. La cérémonie s’est déroulée en l’église de St-Elzéar-de-Témiscouata lors d’un gala organisé par la MRC de Témiscouata et réunissant quelque 130 personnes. Trente-deux finalistes, provenant des huit MRC de la région, étaient en lice pour ces prix.

Partenaire de l’événement, le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, ministre délégué aux Transports et à l’implantation de la stratégie maritime et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, monsieur Jean d’Amour, souligne « que le Bas-Saint-Laurent est renommé pour son patrimoine matériel et immatériel. Plusieurs organismes et municipalités contribuent à sa sauvegasrde et à sa mise en valeur. Leurs actions ont assurément des retombées significatives sur les plans culturel, économique et touristique » a-t-il déclaré.

Jennie Fortier et André Viens pour la restauration de la maison Ross à Sainte-Flavie ont gagné un Prix dans la catégorie Sauvegarde, restauration et conservation.

C’est en 2003 que le coupe Fortier-Viens a eu le coup de foudre pour la maison ancestrale de la famille Ross, avec comme projet de lui redonner un jour son aspect original.

L’année exacte de sa construction n’est pas connue mais plus écrits laissent croire qu’elle remonte à la fin de l’année 1820. Ayant apprivoisé la maison, amassé de la documentation et trouvé des ressources-conseils, les propriétaires ont amorcé en 2012 des travaux majeurs de restauration. La pose d’un revêtement en pin semblable à celui d’origine, d’un toit de tôle à baguette et de fenêtres en bois à battants, la construction d’un appentis bien intégré ont permis de redonner à maison de ferme de style néoclassique son allure d’antan.

Le savoir-faire d’artisans locaux, l’utilisation de matériaux qui respectent l’époque et fabriqué régionalement, tous ces principes ont guidé le projet de restauration. Juchée sur son promontoire en territoire agricole, cette demeure a pu ainsi retrouver toute sa prestance.

Félicitations au couple Fortier-Viens de Ste-Flavie!