Diffusion Mordicus d’Amqui : l’histoire d’un succès

Adeline Mantyk adeline.mantyk@tc.tc
Publié le 16 octobre 2016

Michel Coutu

©Photo TC Media - Alexandre D'Astous

CROISSANCE. Diffusion Mordicus d’Amqui est parvenu à augmenter de 70 % ses ventes de billetterie et de 50 % son nombre de membres au cours de l’année précédente, une réussite soulignée lors du 25e Banquet du Réseau des organisateurs de spectacles de l’Est du Québec (ROSEQ).

En un an, les revenus de billetterie du diffuseur amquien sont passés de 90 000 $ à près de 122 000 $, selon Michel Coutu, coordonnateur technique et artistique de Diffusion Mordicus, qui présente près de 40 spectacles par année dans la Vallée de la Matapédia. « Notre « membership » a augmenté de 50 %. Près de 2 100 jeunes fréquentent la salle annuellement. Nous mettons en place un projet jeunesse d’une semaine englobant les meilleurs spectacles jeunesse au Québec, que l’on va présenter selon une formule forfait en mars prochain », explique M. Coutu.

Pour les trois prochaines années, le diffuseur continuera d’avoir l’œil sur de grosses productions, comme « Dance Into the Light, le meilleur de Phil Collins » par Martin Levac, un défi technique pour la salle Jean Cossette, comportant 433 places : « Maintenant, les productions viennent nous voir, on est plus un diffuseur de passage, on est devenu incontournable. C’est une véritable « success story ». J’ai des options sur des grosses productions qu’on pourra bientôt annoncer. »

Disparition d’une collaboratrice impliquée

Lors de la remise des prix ROSEQ samedi soir, l’équipe de Diffusion Mordicus était ébranlée par une triste nouvelle, celle du décès de Céline Dubé samedi dans la journée, des suites d’une longue maladie. M. Coutu attribue l’histoire de succès de la diffusion des arts dans la région à Mme Dubé, qui a consacré sa vie professionnelle à la promotion des arts. « Aujourd’hui, on est plus seulement un projet, on est un diffuseur à 100 % et ça, c’est grâce à toi, Céline », a-t-il exprimé, visiblement très ému, devant le public.

En 1984, Céline Dubé entre au Service des Loisirs de la ville d’Amqui et y restera plus de 25 ans et s’est occupé, entre autres du Codec et d’Artquimédia, tous deux liés au monde des arts et des artistes. En 1995, elle prend la barre du Codec, Diffusion Mordicus, et participer à l’avancement de la culture dans la Vallée. Le ministère des Affaires municipales du Québec lui décerne en 1998 le prix du Mérite municipal. Sous sa tutelle, le Codec a été honoré à maintes reprises par le ROSEQ, par le Prix du Partenariat en 2004, grâce au projet scolaire en collaboration avec la fondation Artquimédia et la Commission scolaire, le Prix Excellence Hydro-Québec en 2002 et 2006 et une distinction du CALQ en 2003.

Michel Coutu reçoit le prix du CALQ pour Diffusion Mordicus
Photo TC Media - Alexandre D'Astous

Deux prix en deux ans

Pour une seconde année, Diffusion Mordicus est récompensé pour ses efforts par le ROSEQ. En 2015, le diffuseur avait reçu le prix  RIDEAU/ROSEQ, une bourse de perfectionnement qui vise la professionnalisation du métier de diffuseur par la bonification de la direction artistique des corporations.

Cette année, il reçoit le prix du Conseil des arts et des lettres du Québec, accompagné d’un montant de 2 000 $, qui souligne le développement de publics et de marchés. « Nous avons mis en place des outils de développement des marchés, pour nous impliquer dans notre communauté, des outils visuels et différents, quelque chose qui ne s’était jamais fait dans la Vallée de La Matapédia », raconte M. Coutu, reconnaissant envers le conseil d’administration qu’il l’a nommé à son poste actuel, alors qu’il était directeur technique à la salle Jean Cossette depuis 26 ans.

En développant la distribution d’une circulaire, le diffuseur est parvenu à entrer dans près de 20 000 foyers : « On le distribue des Plateaux jusque Mont-Joli. Ça rentre dans chaque Publisac directement chez les gens. La première fois qu’on a envoyé cette brochure, une semaine après le lancement de la programmation, on avait quatre spectacles complets, du jamais vu depuis une quinzaine d’années », poursuit le coordonnateur.

Par l’entremise du programme Accès culture en collaboration avec la MRC de La Matapédia, le diffuseur offre des billets à des gens plus défavorisés depuis deux ans, une action soulignée par le ROSEQ.