Quand deux « vieux pros » affichent leur savoir-faire

Pierre Michaud pierre.michaud@tc.tc
Publié le 22 octobre 2016

Les deux artistes sur la scène de la Salle DESJARDINS-TELUS.

©Photo TC Media - Pierre Michaud

Le spectacle « Nous » présenté par deux artistes pour le moins établis, Renée Martel et Patrick Norman, a attiré plus de 800 personnes sans doute ravies à l'issue du concert, à la Salle DESJARDINS-TELUS de Rimouski, vendredi.

Quand on est se rend assister au spectacle d'une artiste qui a fait vibrer le Québec dans les éclatantes années 1960-1970 et un auteur-compositeur-interprète qui a plus de 40 ans de métier et de nombreux méga-succès, on peut s'attendre à une performance de première qualité. Et c'est ce qu'on a eu: bonne animation, place importante accordée aux plus grands succès des deux têtes d'affiche,  complicité entre les deux vedettes mais aussi avec cinq excellents musiciens, éclairage pertinent, qualité technique hors-pair, bref un spectacle rodé au quart-de-tour.

Une foule de 800 personnes équivaut à une salle pratiquement pleine chez Spect'Art Rimouski, ce qui est rare mis à part les humoristes les plus connus, et significatif de l'affection que l'on porte aux deux artistes. Une assistance dont la moyenne était 55 ans et plus, signe de la longévité de la chanteuse et du guitariste-chanteur.

En plus de présenter dès le départ les principales chansons de leur album « Nous », en nomination pour le titre d'album de l'année au Québec, Renée Martel et Patrfick Norman ont gâté leurs fans avec leurs principaux succès. Les deux plus connus de Renée Martel, « Je vais à Londres  » et « Liverpool » ont été joués tôt en première partie, tandis que « Cow-Girl dorée » et « Nos jeux d'enfants », notamment, ont été joués en seconde partie. Ceux de Patrick Norman n'ont pas été oubliés, entre autres « C'est la saison », « J'ai oublié de vivre », « La guitare de Jérémie » et « Quand on est en amour ».

D'ailleurs, ce ne fut pas un spectacle à saveur seulement country mais aussi aux accents de musique populaire et même rock, parfois.