Sections

Des soirées thématiques éclatées au 35e Carrousel international du film de Rimouski


Publié le 13 septembre 2017

Jean-Phlippe Catellier et Sandrine Berger

©Photo TC Media - Adeline Mantyk

Pour son 35e anniversaire, Le Carrousel international du film de Rimouski apportera du 1er au 8 octobre son lot de documentaires, fictions et animations pour trois catégories de publics, enfants, adolescents et jeunes adultes, et proposera des soirées thématiques originales, comme une soirée participative Harry Potter ou un "party" disco tropical.

Un party disco tropical déguisé viendra enflammer la Coop Paradis, avec plusieurs DJs et du "mapping", soit plusieurs projecteurs qui diffuseront des images un peu partout. Dans le cadre du « Carrousel de nuit », une soirée de pur mystère en lien avec la diffusion du troisième opus du film Harry Potter, « Le prisonnier d’Azkaban », dans un lieu de la région gardé secret jusqu’à la dernière minute et où les spectateurs auront à agir selon des directives en marge du film.

Au programme également, et rejoignant un public plus adulte, une soirée « Bleu nuit », reservée aux 18 ans et plus, un clin d’œil au cinéma érotique diffusé sur TQS dans les années 1980-1990.

Les ciné-guimauve autour d’un feu de camp le soir au Parc de la gare seront de retour, tout comme les ciné-poutine pour les jeunes, des courts-métrages « graisseux » tels que « Hot-dog hands ». Les ciné-goûter dès 15 h 30 au Paradis permettront aux jeunes, après l’école de prendre une collation devant une projection.

« Je conseille aux gens de ne pas venir voir seulement une projection, mais plusieurs, pour se sentir dans l’ambiance du festival, qui propose une large panoplie d’activités à un rythme effréné », ajoute le directeur de la programmation, Jean-Philippe Catellier.

Programmation disponible au www.carrousel.qc.ca.

Hommage à André Melançon

L’ouverture et le gala de clôture du Carrousel rendront un hommage tout particulier au cinéaste André Melançon, décédé l’an dernier, avec la création d’un nouveau prix, la Bourse Carrousel André Melançon. « Il est important de souligner son héritage pour le cinéma à Rimouski, dans la création du Carrousel et aussi pour le cinéma jeunesse », explique la directrice du Carrousel, Sandrine Berger. « Notre histoire est liée à son travail. 

La projection de « La guerre des Tuques » au Centre civique à l’époque a propulsé la création du festival », ajoute M. Catellier. Trois courts-métrages du réalisateur seront présentés, ainsi que le film « Bach et bottine » en clôture du festival.